Transports en Chine ce qui va changer pour vous dans le ferroviaire

090109_1436_10MostBeaut2.jpgLes voyages en train font pour moi partie à 100% de l’aventure d’un voyage. L’un des plus beaux voyages en train que j’ai fait d’ailleurs est Pékin – Hanoi, 36 heures de traversée de la Chine du Nord Est au Sud Ouest. L’autre que je garde en mémoire est le train reliant Turpan à Kashgar, dans le Xinjiang, où les paysages traversés sont magiques. Mais le temps des voyages interminables est révolu avec la planification chinoise du transport ferroviaire, et une progression impressionnante des lignes à grande vitesse. Etat des lieux dans cet article.

En France, on a le TGV, en Chine, on a le CR (China Railway Hispeed ) qui n’a d’ailleurs rien à envier à notre bon vieux train français.. Bien au contraire.

Le réseau de transport ferroviaire en Chine est l’un des plus grands du monde: avec ses 70 058 km de voies, il se classe troisième en 2005, mais les estimations de développement envisagent plus de 200 000km en 2050, dont plus de 20 000km de voies rapides.

10180_4_Beijing_south3_big.jpgVue aérienne dessinée de la nouvelle gare Sud de Pékin

Et en Chine, tout va très vite ! Surtout le train. La première LGV (Ligne à Grande Vitesse) a été mise en place entre Pékin et Tianjin à l’occasion des Jeux Olympiques 2008 (car certaines épreuves avaient lieu dans la ville de Tianjin, un peu considérée comme le port de Pékin).

Beijing_South_Station.jpg

La gare Sud de Pékin

Pékin – Tianjin

La ligne fait exactement 113,544 km de long, dont environ 100 km en viaduc et les derniers 17 km sur un remblai. Le coût total de la ligne fut d’environ 2 milliards de dollars américains.

Cette ligne est la première en Chine à être construite pour être parcourue à plus de 300 km/h, et même 350 km/h à l’avenir. Le trajet entre Pékin et Tianjin dure 30 minutes depuis Pékin Sud vers Tianjin Ouest. Le train en circulation est un CHR3 (voir photo)

Beijing-West-Railway-Station.jpg

La gare Ouest de Pékin

Pékin – Shanghai

Ça, c’est THE changement. Aujourd’hui, il faut entre 10 et 14 heures de train (de jour ou de nuit, en couchette ou en siège) pour aller de Pékin à Shanghai (et réciproquement)… En juin 2011, il faudra…. 4 heures ! 350 km/h, 1318 km et une vingtaine de gares desservies. Les hommes d’affaire qui ont peur de l’avion seront soulagés ! Ainsi que ceux qui en ont assez d’arriver dans des aéroports gigantesques loin du centre ville…

Shanghai_Hongqiao_Railway_Station.jpgLa salle d’attente de la nouvelle gare de HongQiao

Quoi que… En effet, les gares chinoises sont immenses. Par exemple la gare de l’Ouest à Pékin (Beijing Xi 北京西站) est la plus grande d’Asie, quoi que sa « rivale’ nouvellement créée, la gare du Sud, lui dispute la place. Sans compter la nouvelle gare de Shanghai Hongqiao, collée à l’aéroport, immensissime elle aussi !

Canton – Wuhan

Cette ligne est la ligne de chemin de fer parcourue le plus rapidement au monde en service commercial, avec des trains atteignant la vitesse de 350 km/h, d’après les médias officiels. Le meilleur temps de parcours est de 2 h 58, soit une vitesse moyenne d’environ 310 km/h (vitesse d’exploitation commerciale la plus rapide au monde).

chinarail.jpg

Le réseau ferroviaire chinois

 
china_hsr.jpgLes LGV en Chine

Le coût total du projet a été de 100 milliards de Yuans pour un parcours de 922km (la plus longue actuellement en service en Chine).

Shanghai – Nankin

Mise en service le 1er juillet 2010 elle est parcourue à la vitesse maximale de 350 km/h par des CRH3.

Shanghai_Hongqiao_Railway_Station_north_side.jpgLa nouvelle gare de HongQiao

Elle a permis à sa mise en service de faire passer le temps de trajet entre les deux villes de 80 minutes à 73 minutes, et de dégager de la capacité pour les trains de fret sur la ligne classique.

Elle constitue le tronçon sud de la LGV Beijing – Shanghai et permet aux hommes d’affaires de se déplacer dans le Hua Dong de manière bien plus rapide et efficace. Les trains partant de HongQiao, dont partiront bientôt également les trains de Pékin

Le Maglev de Shanghai

Maglev_june2005.jpgLe Maglev

Train à sustentation magnétique, le Maglev (上海磁浮示范运营线, Shànghǎi Cífú Shìfàn Yùnyíng Xiàn, littéralement Ligne à sustentation magnétique de démonstration opérationnelle de Shanghai) relie l’aéroport international de Pudong à la périphérie de Shanghai depuis 2004.

En moins de 10 minutes (7 exactement), le train parcourt 31km pour joindre la ligne 2 du métro à la station LongYuan Lu.

 Le 12 novembre 2003 une rame a atteint lors d’un essai la vitesse de 501 km/h, circulant ainsi à la plus grande vitesse jamais atteinte par un Transrapid. La construction de cette ligne a coûté 10 milliards de yuan, soit plus d’un milliard d’euro.

800px-China_railways_CRH1_high_speed_train_cimg1667bvehk.jpg

 CRH1

800px-China_railways_CRH2_unit_001.jpg

 CRH2800px-CRH3.jpg

 CRH3800px-CRH5-001A_Beijing_20090728.jpg

 CRH5

 La ligne n’a jamais été commercialement rentable, à cause des coûts d’exploitation et de maintenance prohibitifs et malgré le prix élevé du billet, 50 RMB (réduction sur présentation du billet d’avion, ou même de l’impression de la réservation), soit 5 euros pour un trajet simple. L’emplacement du terminus de la ligne, à Longyand Road, sur la rive droite du Hang Pu, est loin du centre historique de Shanghai. Pour rejoindre ce centre (place du peuple ou gare principale de shanghai) il est nécessaire de prendre le métro conventionnel à partir du terminus du Maglev (lequel métro relie maintenant depuis l’Expo Universelle les 2 aéroports de Shanghai). Le Maglev devrait (car en Chine rien n’est sûr…) être prolongé prochainement vers la Place du Peuple, puis la nouvelle gare de HongQiao et enfin Hangzhou et Suzhou… Mais seul l’avenir dira si le projet sera vraiment mis en oeuvre (comme en France, les problèmes de tracé de LGV engendrant des déplacements d’habitants posent problème…)

Interior - Beijing Railway StationLe Métro

Que dire ? Que toutes les grandes villes s’équipent à vitesse grand V de lignes de métro ultra modernes et fonctionnelles. Que les lignes relient les extrémités de ces villes, congestionnant encore plus le centre ville commercial les week ends et jour fériés… 

A lire aussi :

16 réflexions au sujet de « Transports en Chine ce qui va changer pour vous dans le ferroviaire »

  1. et aussi en 2011, la ligne à grande vitesse Wuhan Beijin en 5H, prix du billet, le même que la ligne elle aussi à grande vitesse SH wuhan , dans les 260 RMB..
    gros point noir de la ligne wuhan Canton, son prix, qui est identique à celui de l’avion ( 450 RMB /760 en premiere classe)

  2. Super intéressant cet article.
    Comme j’habite à Pékin (vers LiangMaQiao), je rêve du moment où la ville sera bien quadrillée. Il faut souvent encore marcher 20-30 minutes avant de trouver une station de ditie (métro).
    Mais bon, comme tu dis c’est déjà un progrès immense d’en être arrivé là en seulement quelques années :).

  3. Bonjour,

    en 2012 ouvrira la ligne Shanghai – Nanning- Guangzhou. Aujourd’hui Nanning – Guangzhou, c’est 9 heures de train. Avec la ligne à grande vitesse, ce sera seulement 3 heures. Ce qui veut dire un aller-retour dans la journée.

    PS: Rien dit de mal là , 🙂 =

  4. Salut Charles,

    Super blog, j’adore et je te lis depuis longtemps déja! Dommage ke tu n’es pas le temps d’écrire plus d’articles mais mieux vaut de la qualité a de la quantité!

    Sur le sujet des trains a grande vitesse, je t’invite a lire cet article assez effrayant!!

    http://www.liberation.fr/economie/0

    Voila bonne continuation!

  5. Pour le Shanghai-Pékin, le prix serait de 700 yuans, me dit-on, pas très compétitif. En tout cas, je ne sais pas si c’est hyper intéressant. Pour moi, je vais à Pékin dans le nord de la ville près de l’aéroport et à Shanghai près de l’aéroport de Hongqiao. Si le train arrive à la gare sud de Pékin, c’est au moins 1H30 de route pas la suite.
    Pour le reste au départ de Shanghai, pour Nankin ou Hangzhou et dans la région, ça change la vie…

  6. Je viens de découvrir ce blog plutôt sympa, avec des infos vue de l’intéreur, c’est génial ! 
    Cependant, je me pose quelques questions au vue de l’étalage de technologie dans cet article (mais dans d’autres également) : où ont-ils (et comment ont-ils) acquis toutes ces connaissances aussi rapidement ? Même si on prend le nombre d’étudiants et de chercheurs, même si on y met les moyens, rattraper en 10 ans de capitalisme les 60 dernières années d’arriération technologique… Ca me laisse songeur ! Espionnage ? Vol de technologies ? En plus ces derniers temps, ce genre d’hypothèses sont légions et prouvées !
    Est-ce que vous qui êtes sur place avez des explications ?
    Merci par avance !

  7. Après avoir lu ça, on a l’impression de tout savoir. Ce n’est plus un blog, c’est l’encyclopédie. (d’ailleurs Wikipedia, si mal servi pour la Chine, est en dessous. Pour la surprise des yeux, voir quand même le plafond du vestibule de la gare centrale de Tianjin, qui a survécu à la rénovation http://en.wikipedia.org/wiki/File:T

    Je vais en rajouter quand même: le problème du TGV – CRH, c’est qu’il est beaucoup plus cher que les trains « classiques » qui roulent à 100 km/h. Un exemple: le billet de 2e classe Pékin-Tianjin coûte 58 yuans (le compartiment VIP: 99 yuans). Le billet le moins cher est à 11 yuans mais ce sont des tains en transit où il est difficile de monter. Il n’y a plus que 2 trains bon marché par jour en navette; avant le CRH la navette directe coûtait moins de 30 yuans et il y en avait beaucoup. Sur Shanghai on va voir le même phénomène: les trains moins rapides et moins chers vont se raréfier.

  8. bravo pour cet article, réellement intéressant, une question, quid de la hauteur des voitures ? la taille moyenne des chinois n’est-elle pas inférieure à celle des européens ?

  9. Merci Ebolavir pour tes gentilles et encourageantes remarques 😉
    En effet, le prix de ces nouveaux trains est bien supérieur aux anciens.. 🙁
    Sinon, la taille des trains est « normale »
    Merci Kaio également pour ton commentaire et ton lien fort intéressant
    Alain, merci de tes précisions !

  10. 🙂 ça fait plaisir de te retrouver.
    Bravo pour cette présentation du réseau ferroviaire chinois qui est impressionnant… dans tous les domaines!

  11. Réponse à Jean B. :
    « rattraper en 10 ans de capitalisme les 60 dernières années d’arriération technologique… Ca me laisse songeur ! Espionnage ? Vol de technologies ? En plus ces derniers temps, ce genre d’hypothèses sont légions et prouvées !
    Est-ce que vous qui êtes sur place avez des explications ? »

    Tout s’explique :
    1) Le virage au capitalisme date de 1978, ce qui ne fait pas 10 ans, mais 33 ans. Donc rien de SI incroyable.
    Même s’il est évident que jusqu’en 1990 la transition était encore peu avancée.

    2) Les technologies s’achètent : la plupart des entreprises occidentales souhaitent investir en Chine, et pour cela elles font des JV, auxquelles elles apportent leur technologie. En 33 ans d’ouverture, les entreprises chinoises ont donc eu le temps d’acquérir la plupart des technologies étrangères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *