Pourquoi Hu Jintao est un bon Président

hu-jintao.jpgPour les médias étrangers, sauf quelques uns au fait de la complexité du système organisationnel du PCC et du gouvernement, la Chine est une nébuleuse opaque où tout va mal.. Pas de liberté de la presse, aucun respect des droits de l’Homme, pollution à gogo… Pourtant, nombreux sont les laowais (étrangers) qui viennent y chercher (in)fortune.. Preuve que tout n’est pas si noir dans l’Empire du milieu.

Peu de médias rendent à Hu Jintao ce qui lui appartient, et beaucoup confondent les décisions du pouvoir central et celles des autorités locales.

Sans tomber dans une sino béatitude, je souhaite ici donner mon point de vue sur un le Président Chinois, qui devrait rendre son poste prochainement en octobre lors du prochain Congrès du PCC.

Né dans une famille de commerçants du centre de l’Anhui, Hu Jintao effectue ses études dans le département d’hydro-électricité à l’université Tsinghua de Pékin. Il adhère au parti communiste en 1964 et alterne ensuite des séjours dans la capitale et dans les régions pauvres de l’Ouest. Son réseau s’est essentiellement construit sur les Jeunesses communistes qu’il a longtemps dirigées.

C’est le dernier homme politique choisi par le Petit Timonier Deng Xiaoping (qui avait choisi comme Dauphin Jiang Zemin le Shanghaien puis Hu Jintao pour lui succéder) d’où une légitimité très forte au sein du Parti chinois.

Si tout n’est pas encore parfait en Chine, de nombreux points ont été améliorés sous l’influence de Hu Jintao

deng_xiaoping.jpg

Environnement 

A la différence de la France, qui a mit 10 ans à le faire (notamment pour des raisons marketing initiées par E. Leclerc), la Chine a interdit du jour au lendemain l’utilisation de sacs plastiques gratuits. Vendus entre 2 maos et 2 kuais (rmb), les sacs plastiques sont devenus payants afin de limiter les déchets dans la naature.

De même; de nouvelles taxes ont été imposées aux entreprises polluantes.

Droits de l’Homme

Nouveauté aussi, concernant les exécutions capitales (existant aussi pour rappel dans la « plus grande démocratie » du monde, les USA), elles doivent dorénavant être validées par la Cour Suprême de Justice, évitant les abus des tribunaux de Province. Certes, elle n’a pas été encore abolie, mais n’oublions pas que nombre de pays malheureusement la pratiquent encore

Droit des travailleurs

Les minggongs, ces paysans travailleurs migrants, ont également vu leurs conditions s’améliorer grandement dans les grandes villes. En effet, avec le système de Hukou (sorte de permis de résidence permettant de réguler les flux migratoires), ces travailleurs exploités n’avaient auparavant aucun droit lorsqu’ils travaillaient sur des chantier. Le Président Hu a obligé les grandes entreprises à leur fournir un hukou temporaire de la ville où ils se tuent à la tâche, leur permettant ainsi d’ouvrir un compte en banque (leur permettant, lorsqu’ils rentrent chez eux en train lors du Nouvel An, de voyager sans argent sur eux et d’éviter ainsi de nombreux vols) d’inscrire leurs enfants à l’école, de bénéficié d’une couverture (minimale certes)….

International

A l’inverse du clan des Shanghaiens de Jiang Zemin, Hu Jintao a toujours privilégié un soft power à une escalade militaire. Dans les faits, cela veut dire que l’espionnage (industriel, économique, technologique, culturel, sportif… article à ce sujet à venir très prochainement) s’est accru, et que la Chine aujourd’hui espère compter de plus en plus sur la scène internationale, notamment en faisant valoir ses droits dans le cadre de l’OMC.

Un exemple récent montre bien comment les médias français racontent ce qu’ils veulent. Dans une édition du Monde cette semaine, un article relate comment la Chine dénonce les subventions (énormes !) de l’UE données aux producteurs de vin européens, et menace de limiter de plus en plus leur accès au marché chinois.

Ce qu’oublie de dire Le Monde, c’est que cette communication intervient suite aux plaintes en Europe de différentes entreprises de panneaux solaires estimant que la Chine fait du dumping sur ces dits panneaux solaires en les vendant beaucoup moins chers que le prix du marché…

Faites ce que je dis, pas ce que je fais…..

Il en va de même des terres rares, que le monde entier s’arrache, et que la Chine veut garder pour elle (de manière complètement compréhensible, car leur extraction, en plus d’être chère, est très polluante)

Comparaison

Ce qui est amusant, c’est que ceux qui aujourd’hui critiquent le plus la Chine, sont ceux là même qui, il y a une cinquantaine d’années, étaient les plus maoïstes…  et ne pensent à critiquer ni Cuba, ni l’Inde où la « démocratie » laisse pourtant sur le carreau plus de monde qu’en Chine.

De même, les médias aiment à critiquer, sans regarder pourtant les exemples, nombreux, de nos démocraties où pouvoir, médias, entreprises sont très liés, au moins autant qu’en Chine.

Comme l’écrivait Jean-Luc Dommenach, dans Comprendre la Chine d’aujourd’hui, il existe un contrat tacite entre le peuple et le pouvoir « J’augmente votre niveau de vie, et vous me laissez faire ».

N’oublions pas que la Chine est un système très décentralisé, et que les gouvernements locaux ont beaucoup de pouvoir. De plus, le PCC comporte en son sein de nombreux courants très divergents, le dernier exemple étant l’affaire Bo Xilai…

Bref, cet article est pour tenter de mieux faire comprendre la Chine d’aujourd’hui, qui n’est certes pas toute rose, mais loin d’être entièrement noire… ET avant de regarder la paille dans l’oeil du voisin….

15 réflexions au sujet de « Pourquoi Hu Jintao est un bon Président »

  1. Hum, le coup des Maoïstes est un peu artificiel: rappelons que la Chine est toujours officiellement maoïste – ou je me trompe ?
    Cette simple phrase m’a fait relativisé tout le reste de l’article. De plus, le comparatif entre Occident et Chine sur les problèmes politiques me paraît tout aussi artificiel: les dirigeants français sont élus et sont responsables devant le peuple. Je remarque d’ailleurs que ni aux USA ni dans d’autres démocraties occidentales, on ne poursuit et enferme arbitrairement les opposants. Et ne parlons pas du problème tibétain. Un article très décevant – rien qu’avec ce commentaire, je vais me faire cibler par les services secrets chinois…
    Et en plus vous vous commentez vous-mêmes ??? Incroyable.

  2. Le Tibet est un autre problème, pas moindre que la sécession de la belgique dont tout le monde s’émeut ou l’Irlande du Nord
    Quant aux responsables élus, j’en suis souvent à me demander si cela change grand chose…. 😯

  3. Votre article ne tombe pas en effet dans la sino-béatitude, quoique un peu sur la fin.

    Dans ce que vous citez, on voit que Hu Jintao a su ouvrir quelques soupapes pour évacuer la pression sociale au moment opportun. Mais les problèmes de fond ne sont pas réglés, voire se sont aggravés pendant son mandat: la pollution a été décuplée dans beaucoup de domaines et vous conviendrez que ce n’est pas les sacs plastiques payants qui vont y changer grand chose; la sécurité alimentaire est toujours inexistante; le fossé riche-pauvre s’est encore creusé; le contrôle des médias ne s’est pas relâché, voire s’est tendu pendant certaines périodes … la liste est longue.

    Bref, la petite fibre sociale du président Hu Jintao aura peut-être permis d’éviter l’implosion, mais les réformes sont au point mort.

  4. C’est agréable de voir un article positif sur la Chine, ça court pas les rues.
    Je pense aussi que les choses ne sont pas aussi mal qu’on le dit.

    Pour la pollution, je pense que les choses sont stables mais elles ne s’améliorent pas vraiment. Par exemple ici tu peux voir ici pour la pollution de l’air:http://foggybeijing.com/
    Les chiffres de Pékin sont à peu près stables sur les 2-3 dernières années. D’un côté c’est positif, mais de l’autre on aurait pu espérer une amélioration.

  5. Là vous faites de la vraie sino-béatitude 🙂 Prenez l’indice GINI (et son évolution) et le classement de Transparency International, et vous aurez une vision objective de ces questions. Attention à ne pas vous laisser trop influencer par les Chinois. Ha ha. Je sais que souvent ils ne souhaitent pas trop argumenter avec les étrangers, mais des réponses du type « tous les pays ont leurs problèmes », ou « en France vous avez le même problème », c’est une manière un peu agaçante de fermer le débat.

  6. “Pour les médias étrangers, sauf quelques uns au fait de la complexité du système organisationnel du PCC et du gouvernement, la Chine est une nébuleuse opaque où tout va mal.. Pas de liberté de la presse, aucun respect des droits de l’Homme, pollution à gogo… Pourtant, nombreux sont les laowais (étrangers) qui viennent y chercher (in)fortune.. Preuve que tout n’est pas si noir dans l’Empire du milieu ”。 On se rend vite compte que ce ceux qui critiquent le plus la Chine, ce ne sont pas les étrangers mais les Chinois eux-mêmes, car ils la connaissent mieux, les journaux étrangers ne passent qu’à la surface toujours avec la même rengaine. Les plus pessimistes que j’ai rencontré ne sont pas les étrangers mais bien des Chinois. Et en plus, je parle de gens qui ont assez bien profité des dix dernières années, soit ce sont des hommes d’affaires qui ont réussi ou des cadres bien placés. Dès qu’il ont eu de l’argent, ils ont envoyé leurs enfants étudier à l’étranger, et mis de l’argent à l’étranger car ils craignent le pire dans le futur. Certains m’ont même dit que j’étais fou de laisser ma fille en Chine. … Elles subissaient une influence néfaste pour son épaouissement dans un pays sans éducation.

  7. @Xristos

    Le seul souci avec les chinois qui critiquent, c’est qu’ils n’ont rien pour comparer, il y en a peu qui voyagent. Et ceux que je connais qui ont vécu à l’étranger (en Europe et ici en Afrique) et qui sont beaucoup moins critiques envers leur pays d’origine.

    L’herbe du voisin est toujours plus verte, surtout si on n’y est jamais allé.

  8. « Le seul souci avec les chinois qui critiquent, c’est qu’ils n’ont rien pour comparer, il y en a peu qui voyagent. Et ceux que je connais qui ont vécu à l’étranger (en Europe et ici en Afrique) et qui sont beaucoup moins critiques envers leur pays d’origine. » Ceux avec les quels je discute voyagent beaucoup et connaissent bien l’étranger.

  9. bonjour, j’aime beaucoup votre blog vous avez fait vraiment un bon travail. je suis chinois de28 ans je vis a shanghai maintenant, j’ai passe 4 ans en france c’est a dire de mon 23 ans a 27 ans. etant de nationalite chinoise qui a recu des educations communistes j’avais essaye de m’echapper de ce pays de paradoxe comme vous dites si mao savait il devait sauter du cercueil cristal, et etre loins de ma famille a cause de mon orientation sexualle . j’avais eu une relation amoureuse et eu une vie de douceurs et amertumes donc la france est un deuxieme pays pour moi.mais enfin je suis revenue. bon , excusez moi d’avoir laisse des commentaires qui ont aucun rapport avec le theme.

  10. on attend vraiment des changements politiques en chine si vous lisez aussi le Weibo , parce qu’on il y a vraiment trop de corruptions des injustices des censures de media etc. quand j’etais a paris j’ai defile avec les tunisiens les egyptians et j’avais pense qu’on avais la meme situation socialles et politiques et la je suis rentre il y a 10 mois, tout est pareil comme je partais . la revolution se n’est pas encore reproduite parce que les contradictions de societe sont pas encore parvenue a la limite

  11. Je suis d’accord que l’internet en Chine est devenu une vaste blague.
    N’importe quoi peut devenir censuré pour des raisons improbables (comme le mot-clé « Ferrari » parce que le fils d’un leader s’est crashé en Ferrari).
    Ca me paraît tellement aberrant que le système va forcément finir par craquer.
    Technologiquement, c’est d’autant plus paradoxal : la Chine est équipée de liaisons rapides, et pourtant on repasse en mode « connexion modem téléphonique » dès qu’on accède des sites étrangers, à cause de la censure qui ralentit tout.

    On sait bien que la plupart des étrangers utilisent un VPN, mais c’est dommage d’en arriver là.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *