Transports en Chine, ce qui va changer pour vous dans l’aérien

400419-c0c79c0d-45ea-4a7b-ba09-669ae6311599.jpgSi, comme moi, vous aimez voyager, le sujet des transports en Chine devrait vous intéresser.

Si de tout temps, les pays communistes ont eu une politique de transports poussive, la Chine est aujourd’hui le pays qui développe le plus ses infrastructures, tant routières, aériennes que ferroviaires.
Voici quelques informations d’ordre général sur les transports en Chine, dont toutes les nouveautés qui vont changer votre vie (ou pas)

Aérien

Dans l’aérien d’abord, les changements sont gigantesques.

Aéroports

Construction du plus grand aéroport au monde à Pékin (Terminal 3) avant les Jeux Olympiques 2008, ouverture du nouveau terminal 2 de HongQiao à Shanghai pour l’expo universelle, nouvel aéroport à Kunming (Yunnan), Urumqi (Xinjiang) et un troisième en construction dans le Sud de Pékin… sans parler de toutes les villes secondaires qui elles aussi s’équipent à fond les ballons !

En réalité, avec la montée en puissance de la Chine (passée deuxième puissance mondiale devant le Japon récemment) et l’augmentation de la classe moyenne, la Chine s’équipe, et s’ouvre à l’international. En effet, Pékin a la volonté de faire de son aéroport un hub régional. Pour cela, il faut que plus de 50% des vols soient internationaux (ce qui n’est pas le cas en ce moment). Résultat : sont modifiés en ce moment même tous les créneaux horaires pour, d’une part, augmenter la part des vols internationaux, mais d’autre part, accorder de meilleurs créneaux horaires aux compagnies étrangères. L’autre volonté de Pékin est de voir sa capitale reliée à chaque capitale d’Asie en vol direct avant l’été 2011 : Premier progrès donc, on pourra bientôt relier Pékin à Phnom Penh sans escale à Canton comme actuellement.

Deuxième point important, la Chine développe ses aéroports régionaux pour desservir au mieux les pays limitrophes. Ainsi d’Urumqi et de Kunming, qui deviennent respectivement la porte de l’Asie Centrale et de l’Asie du Sud Est. D’ailleurs, quand vous vous rendez dans ces villes, ces nouveaux terminaux sont trustés par China Southern (n°1 en Chine) pour Urumqi et China Eastern pour Kunming. Ce qui fait que si vous voyagez avec d’autres compagnies, vous vous retrouvez dans le vieux terminal, vide, sans boutique ouverte… Vision désolante que l’on retrouve également dans l’ancien terminal de HongQiao à Shanghai (qui ne sert plus qu’aux compagnies low cost et à quelques lignes reliant la Corée ou le Japon)

Compagnies

Il existe en Chine plus d’une cinquantaine de compagnies, chaque province en possédant une au moins si ce n’est plus. Sans compter les low costs. Les plus grosses étant China Southern (CZ, fiefs à Canton, Urumqi, Chongqing et Pékin), Air China (CA, fief à Pékin) et China Eastern (MU, fiefs à Shanghai et Kunming).

Si Air China est membre de Star Alliance (Lufthansa…), China Southern est membre de SkyTeam (Air France) et China Eastern, qui vient de racheter Shanghai Airlines (FM) vient de rejoindre Sky Team également, c’est donc une très bonne nouvelle pour les possesseurs de la carte Flying Blue qui peuvent dorénavant cumuler des miles pour leurs vols intérieurs.

china-southern-airlines-stewardess.jpgD’ailleurs, je ne sais pas si vous avez pris l’avion sur China Eastern récemment, mais la compagnie a fait un effort considérable sur son service à bord. Fini les tristes boîtes en carton dont parlait CamilleEnChine, bonjour les beaux plateaux repas avec pain chaud et beurre frais ! (en tout cas sur la ligne Shanghai-Pékin)

Bref, d’ici la fin 2011, il sera beaucoup plus simple de voyager en Chine et en Asie, d’autant que les procédures d’enregistrement aux bornes se développent dans la plupart des aéroports, nul besoin de faire la queue.. même pour les possesseurs d’un passeport étranger. De même pour l’enregistrement par internet ou SMS..

A_group_of_air_hostess.jpg

Quelques infos en vrac :

  • Les compagnies chinoises manquant de pilotes, de nombreux pilotes français sont aujourd’hui embauchés sur le territoire
  • China Southern recrute maintenant ses hôtesses grâce à des émissions de télé réalité type « La Nouvelle Star »
  • Les conditions d’entrée pour devenir hôtesse sont assez dures, et imposent des obligations physiques (taille notamment) ce qui est interdit en France
  • Airbus ayant une usine à Tianjin, en partenariat avec une entreprise chinoise, l’avionneur se développe rapidement en Chine, et nombre de compagnies privilégient ses avions.
  • Grâce à des partages de codes, il est maintenant possible de prendre un vol Air France entre certaines villes chinoises.
  • PSA, Areva, Total ouvrant de très grosses usines à Wuhan, des vols directs entre Paris et Wuhan sont maintenant disponibles…

Air_China_domestic.jpgLes lignes Air China en Chine

China_Eastern_domestic.jpgLes lignes China Eastern en Chine

China_Southern_domestic.jpgLes lignes China Southern en Chine

Voir les principales compagnies chinoises

La suite de l’article : le transport ferroviaire

2 réflexions au sujet de « Transports en Chine, ce qui va changer pour vous dans l’aérien »

  1. J’ai fait un AR Shanghai – Beijing avec Shanghai Airlines (qui appartient a China Eastern) et le service m’a effectivement semblé un peu plus soigné.
    Je confirme qu’il ne reste que (ou presque que) China Spring Airlines (low cost) au Terminal 1 de Hongqiao à Shanghai, et l’endroit est tout simplement mort ! C’est impressionant quand on sait à quel point il était bondé avant que le terminal 2 ouvre.
    A noter aussi que certaines compagnies low cost proposent des vols en Chine ou en Asie au départ de villes secondaires comme Hangzhou et cela peut permettre de trouver des billets vraiment pas cher.
    Ah et pour finir, attention au partenariat Air France / China Eastern : acheter un billet Air France et se retrouver en fait sur un vol China Eastern, ca ne fait pas toujours plaisir, mieux vaut se renseigner à l’avance.
    — Woods
    — Woods

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *