Harbin au carrefour des religions

harbin_spirituel__1_.JPGSi vous suivez les conseils du Lonely Planet pour Harbin, vous risquez d’être bien déçu, tant leurs conseils pour cette ville sont mauvais. Et surtout, vous risquerez de passer à côtés de richesses insoupçonnées…

Harbin est sans doute la seule ville de Chine où dans la même rue vous trouverez une mosquée, une Eglise orthodoxe, un temple protestant, une synagogue et une Eglise catholique..

suivez moi pour une promenade culturelle !

 

harbin_spirituel__1_.JPG

Forte d’un riche passé pour avoir été notamment le berceau des dynasties Jin (1115 – 1234) et Qing (1636 – 1912), Harbin a véritablement connu son essor en 1896 avec la construction du chemin de fer de l’Extrême-Orient chinois.

Ce vaste chantier qui s’est achevé sept ans plus tard, va littéralement désenclaver la ville naissante située au nord-est de la Chine, aux confins de la Mandchourie.

harbin_spirituel__2_.JPG

Harbin est nichée sur les rives du fleuve Songhua (voir promenade solitaire ici)

harbin_spirituel__2_.JPG

Grâce à l’arrivée du train et aux échanges commerciaux qui s’ensuivent rapidement, Harbin compte plus de 160 000 habitants au début du 20ème siècle.

harbin_spirituel__2_.JPG

Elle devient aussi la ville la plus cosmopolite de Chine, accueillant en son sein plus de 33 nationalités différentes et 19 représentations diplomatiques.

harbin_spirituel__2_.JPG

Malgré des périodes sombres de l’Histoire comme l’occupation japonaise de 1932 jusqu’à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Harbin connaît un dynamisme qui perdure au fil des décennies au point de constituer un des pôles industriels majeurs de la Chine.

Nichée sur les rives méridionales du fleuve Songhua tout en étant proche de la Mongolie et de la Russie, Harbin n’a jamais cessé d’être un creuset culturel où se mélangent diverses ethnies chinoises mais aussi des communautés étrangères.

harbin_spirituel__2_.JPG

De ce brassage constant, la ville a hérité d’un patrimoine architectural remarquable.

harbin_spirituel__2_.JPG

On y retrouve de multiples influences comme ces nombreux bâtiments au style occidental encore visibles de nos jours dans les rues d’Harbin aux côtés des temples traditionnels chinois.

Ci-dessus les photos de l’ancienne synagogue. Lors de ma visite en 2012, elle était utilisée comme auberge de jeunesse, avec un bar au rdc et une école primaire à l’étage.

Il semblerait que depuis 2013 la ville ait décidé de restaurer entièrement ce joyaux de l’art juif ce qui est une excellente nouvelle. Cette synagogue a été achevée au début du siècle, en 1909. Elle accueillait les 300 membres de la communauté juive chassée de Russie.

Comme vous le verrez dans la suite, nombre de monuments religieux à Harbin ne sont pas assez mis en avant, alors qu’ils n’ont pas été détruits par les gardes rouges !!

harbin_spirituel__9_.JPG

 

harbin_spirituel__9_.JPG

harbin_spirituel__9_.JPG

harbin_spirituel__9_.JPG

La porte d’entrée de l’école judaique

harbin_spirituel__9_.JPG

A 50 mètres se trouve une très belle mosquée, la mosquée Xiangfang, datant de 1905 (même si reconstruite plusieurs fois) et couvrant 1 600 metres carrés

 

harbin_spirituel__9_.JPG

harbin_spirituel__9_.JPG

 

harbin_spirituel__9_.JPG

On passe maintenant au monument le plus emblématique de la ville, la cathédrale Sainte Sophie, culte orthodoxe !

 

harbin_spirituel__9_.JPG

La Cathédrale Sainte-Sophie (en russe Храм Софии Премудрости Божьей, en chinois 圣索菲亚大教堂) est située au centre de Harbin, sur la rue Zhaolin ou la rue de la distribution d’eau, la rue Vodoprovodnaya, comme l’appelaient les Russes de Harbin. Plus grande église orthodoxe d’Extrême-Orient, c’est un bâtiment mixte en bois et en brique, typique du style russe.

 

harbin_spirituel__9_.JPG

En faisant le tour de la cathédrale, on peut constater que son tracé au sol représente une croix. Vue de l’extérieur, on distingue au premier coup d’oeil les murs rouges faits de briques et la finesse des ornements, autour des fenêtres et sous le dôme en oignon. Le clocher se situe au-dessus de la porte principale. Un grand soin a été apporté à tous les détails, jusqu’aux quatre portes en bois de l’édifice, toutes délicatement gravées.

 

harbin_spirituel__9_.JPG

C’est en mars 1907, suivant la construction du Chemin de fer de l’est chinois, que les troupes de la quatrième division d’infanterie de l’Empire de Russie ont entrepris la construction de la cathédrale. Cette même année, le commerçant Ilya Fedorovitch Tchistiakov avança les capitaux pour la construction d’une charpente en bois.

harbin_spirituel__9_.JPG

En 1911, la cathédrale se fit agrandir, avec une couche de briques à l’extérieur des murs, en bois dès l’origine, faisant évoluer la structure de l’édifice vers une mixité bois et brique. Une deuxième extension à grande échelle fut entreprise en 1923, pour se terminer le 25 novembre 1932, lui conférant son apparence actuelle et une capacité de 2000 places.

Avec le départ de la communauté russe de Harbin, la cathédrale a dépéri un temps à cause du manque de fidèles, et a même été menacée de destruction pendant la Révolution culturelle, qui vit la disparition d’autres bâtiments religieux de la ville, comme l’Eglise Saint-Nicolas. Restaurée grâce aux dons de nombreux Russes, elle a ensuite été transformée en juin 1997 en musée d’art architectural de la ville de Harbin, et classée comme bâtiment protégé au patrimoine national.

harbin_spirituel__9_.JPG

Malheureusement lors de mon passage, les icones ornant la façade n’étaient pas en place, probablement en restauration..

 

harbin_spirituel__9_.JPG

L’Eglise est aujourd’hui un musée (quel dommage !) que l’on peut visiter (même si les horaires d’ouvertures sont restreints, ils ont du garder l’habitude russe..)

harbin_spirituel__9_.JPG

 

harbin_spirituel__9_.JPG

Au loin, le Harbin moderne qui pousse qui pousse…

Passons à la suite de notre exploration religieuse !

Dans la même rue, une Eglise orthodoxe, un temple protestant et une Eglise catholique…

harbin_spirituel__26_.JPG

L’Eglise de la Vierge Marie, ou l’Eglise du suaire de la Sainte Vierge Marie (en russe Храм Покрова Пресвятой Богородицы, en chinois 圣母帡幪教堂), surnommée également l’Eglise ukrainienne, est une église orthodoxe.

harbin_spirituel__26_.JPG

De style byzantin, sa construction a débuté en 1902, où elle ne devait être qu’une simple église de bois. Cependant en 1922, pour rendre hommage aux ouvriers de la ligne de chemin de fer de l’Est chinois et aux victimes russes de la Révolte des Boxers et de la Guerre Russo-Japonaise, le Bureau du chemin de fer de l’Est chinois a débloqué les capitaux pour édifier une église de plus grande en bois, puis à nouveau en 1930, pour permettre à l’architecte russe Y. P. Jdanov d’aménager l’église en s’inspirant de la Basilique Sainte-Sophie d’Istanbul. Conservant la structure originelle en bois, une église de pierre a été construite, lui donnant son apparence actuelle. La construction s’est terminée le 14 décembre 1930.

harbin_spirituel__26_.JPG

Vers 1947, l’église était de plus en plus fréquentée par la communauté ukrainienne de Harbin, dont une grande partie sera progressivement inhumée dans le cimetière attenant, ce qui lui valut le surnom d' »église ukrainienne ».

harbin_spirituel__26_.JPG

A partir de 1958, avec le début du Grand bond en avant et de la Révolution culturelle, les relations sino-soviétiques se tendirent et une grande partie de la population russe qui était restée après l’occupation japonaise quitta Harbin. L’église se vit successivement attribuer diverses activités ; une librairie et un cirque occupèrent notamment les lieux.

harbin_spirituel__26_.JPG

harbin_spirituel__36_.JPG

Une Eglise catholique en face, sans grand intérêt architectural…

harbin_spirituel__27_.JPG

Il s’agit de la Cathédrale du Sacré Coeur (1931) de Culte catholique

harbin_spirituel__27_.JPG

Enfin une autre église dans la même rue, mais protestante cette fois :

harbin_spirituel__32_.JPG

L’Eglise Nangang (culte protestant) construite en 1931

harbin_spirituel__32_.JPG

harbin_spirituel__32_.JPG

Pour information, le protestantisme est la religion dont le nombre de fidèles augmente le plus vite en Chine ces dernières années..

harbin_spirituel__32_.JPG

harbin_spirituel__32_.JPG

harbin_spirituel__32_.JPG

harbin_spirituel__32_.JPG

Une dernière Eglise pour la route, non loin de là non plus..

harbin_spirituel__35_.JPG

L’Eglise Saint Alexis (culte orthodoxe)

harbin_spirituel__35_.JPG

Construite en 1931 par Y.V Simirnov, de style baroque russe, en briques rouges.

 

harbin_spirituel__35_.JPG

harbin_spirituel__35_.JPG

La nuit tombée, les habitants dansent sur la place de l’Eglsie, Eglise encore utilisée à des fins de culte d’ailleurs…

Puis promenade du côté chinois avec temples confucéens…

harbin_spirituel__43_.JPG

Nous sommes au temple Ji Le (Ji Le Si en chinois) ou le temple de la béatitude

 

harbin_spirituel__43_.JPG

Construit en 1923, il occupe presque 6 hectares

 

harbin_spirituel__43_.JPG

 

harbin_spirituel__43_.JPG

 

harbin_spirituel__43_.JPG

Enfin, the last but not least, sans doute le plus beau bâtiment, mais pas du tout mis en valeur car au cœur d’un parc d’attractions, transformé en cinéma 4D (oui, vous avez bien lu 4D), cette vieille chapelle ignorée des guides et pourtant si charmante.

Les habitants me prenaient pour un fou quand ils me voyaient prendre en photo cette ruine… quel dommage… Admirez par vous même !

harbin_spirituel__54_.JPG

Malheureusement, je n’ai pas réussi à trouver beaucoup d’informations sur cette église..

 

harbin_spirituel__54_.JPG

Je sais juste qu’elle date du début du siècle..

 

harbin_spirituel__54_.JPG

harbin_spirituel__54_.JPG

harbin_spirituel__54_.JPG

Dédiée à la Vierge Marie

 

harbin_spirituel__54_.JPG

harbin_spirituel__54_.JPG

harbin_spirituel__54_.JPG

harbin_spirituel__54_.JPG

Et voilà, dernière note un peu triste quand on voit cette immense roue derrière cette très belle église…

J’espère que ma promenade vous a plus !

A lire aussi :

2 réflexions au sujet de « Harbin au carrefour des religions »

  1. La Chine n’a été que peu influencée par les religions du livre cependant, le bouddhisme, le taoïsme, le confucianisme et la religion populaire ont eu des influences bien plus fortes ben sûr. Merci d’avoir rappelé la présence de ces lieux de cultes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *