A l’ombre de Pékin, l’autre ville impériale : Chengde

S’il est une ville d’importance en Chine, et méconnue, il s’agit bien de Chengde.

Pourquoi méconnue ? Parce que lorsque le touriste se rend à Pékin, il n’a généralement pas le temps de visiter cette ancienne résidence d’été de l’empereur, qui s’y réfugiait quand la chaleur à Pékin, et même au Palais d’Eté, était intenable.

Pourtant, la visite vaut le détour car influences tibétaines et mongoles y sont nombreuses. Promenade en photos !

La résidence de montagne, palais d’été de la Dynastie Qing, fut construite de 1703 à 1792. C’est un vaste ensemble de palais et de bâtiments administratifs et cérémoniels, de temples aux architectures très variées et de jardins impériaux s’intégrant subtilement à un paysage de lacs, de pâturages et de forêts. Outre son intérêt esthétique, la résidence de montagne est un témoignage historique précieux sur le développement final de la société féodale en Chine. C’est pour cette raison que la ville a été inscrite au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

C’est l’Empereur Kangxi qui a fait édifier des temples tibétains, d’une part pour honorer la culture tibétaine, mais également pour contrôler cette région de Chine qui déjà tentait de conserver une certaine autonomie. En effet, comme aujourd’hui les autorités de Pékin, Kangxi désigna lui-même le Panchen Lama (le numéro 2 chez les Bouddhistes tibétains) pour asseoir son autorité.

 

 

Influences chinoises, mongoles et tibétaines se retrouvent dans l’architecture des bâtiments..

 

Construite selon le même schéma que celle de Pékin, la Cité Interdite de Chengde est construite en bois..



Ces temples tibétains ont été construits par l’empereur Kangxi (puis par son petit-fils, Qianlong), pour séduire les « minorités » de l’empire, en leur montrant qu’il se souciait de leurs préférences religieuses.

 

Longtemps appelée Rehe ou Jehol, Chengde fut capitale de l’ancienne province de Rehe (Hebei aujourd’hui), Chengde est célèbre pour être l’ancienne résidence d’été des empereurs mandchous du début de la dynastie Qing. Pendant le xviiie siècle, la cour impériale déménageait de Pékin à Chengde pendant la saison estivale pour y séjourner plusieurs mois.

La Cour impériale y organisait d’importantes réceptions diplomatiques pour tenter notamment de pacifier les peuples non Han, tels que les Mongols ou les Tibétains.

 C’est à Chengde que l’empereur Qianlong abdiquera en 1796 en faveur de Jiaqing, marquant la fin de l’apogée de cette ville.

 Intérieur d’un temple

 

Reflets dans l’eau 

 

Les nombreux bâtiments ont pour la plupart été transformés en musée, et l’on y retrouve nombre d’objets de l’époque coloniale…

 

 

  

 Le salon de l’Empereur

 

Chaussures à pieds mutilés, dont la pratique a été abolie sous la République, mais très présente dans les campagnes jusque tard

 

 Des cigarettes d’époque !

 

 La fameuse Cixi impératrice, qui fut l’une des causes de l’invasion de la Chine par le Japon..

 

Un peu de propagande, cela fait du bien 😉

 

Le Putuozongsheng Miao ressemble au Temple de Lhasa, le Potala, avec sa grande façade ocre percée de nombreuses fenêtres.

 

Chaque stèle comporte un message en tibétain, mongol, et mandarin 

 

 

 

4 réflexions au sujet de « A l’ombre de Pékin, l’autre ville impériale : Chengde »

  1. super photos

    surtout la boite de Murattis, mon père en fumait à l’époque ! 🙂

    Faut que j’y fasse un tout au printemps prochain….

  2. bons souvenirs , mon épouse s’est faite transporter en palanquin jusqu’en haut du petit potala pour 100 kwai !!!
    Par contre tu n’as pas visité le palais d’été ? , je m’y suis fait « encorné » par un cerf car je n’avais plus de gâteau à lui donner ! la « bouffe de rue » y est divine le soir surtout les brochettes et les coquillages juste sautés au wok

  3. Salut Charles.. je profite de cette feuille puisque très consultée.
    Nickel chrome ton blog.. d’autant sympa pour moi qui suis aussi tombé amoureux..
    Etonné que ton url ne soit pas plus médaitisée.. trop rares sont les avis objectifs. Je découvre ta feuille en râlant sur les critiques qu’on fait au titre du pinard chinois ( http://lhddt.wordpress.com/2010/12/… ).. une façon comme une autre. Un de mes sites (LHDDT http://lhddt.wordpress.com/ ) est voué à divers trucs dont la politique, au « redressement des torts », on s’y engueule facile et je ne te conseille pas de sortir trop des rails chinois.. mais si tu as un heure à perdre, jette un coup d’oeil à http://lhddt.wordpress.com/2010/01/

  4. Je me rends compte que je n’avais jamais répondu à vos commentaires… bouh ! mauvais garçon…
    @ Petri: ET c’est bon ces cigarettes ? 😉
    @ Ge Fupai : Le jour du Palais d’Eté, il pleuvait.. donc pas vraiment de photos bien… Des cerfs ? les pauvres ont du s’enfuir devant la foule de touristes…. La nourriture y est très bonne en effet… ce qui est rare dans le Hebei (roo je suis mauvaise langue)
    @Pajiayue: Merci pour ton commentaire, je vais souvent sur ton blog mais avoue ne pas y laissé de commentaires…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *