La vieille ville de Kashgar, dernière visite avant destruction

A la chinoise, on détruit le vrai ancien pour construire du faux ancien, du vrai neuf en réalité.
Alors que la ville de Kashgar est un véritable joyaux, avec ses minorités d’Asie centrale, ses bâtiments décrépis hérités de
Turquie, ses ânes que les voitures n’ont pas encore remplacés, ses maisons de thé dans les bazars, le tourisme impose de tout refaire à neuf, comme dans un musée, ou un zoo plutôt, les animaux étant remplacés par les Ouïghours.
Voici quelques photos des (dernières ? ) tranches de vie des habitants.
Régalez-vous !

Des têtes de chien en guise de goûter ?

 

Groupe d’enfants posant dans la rue

 

Un des restaurants les plus réputés de Kashgar, au décor tout en simplicité…

 

Déjà de grands joueurs !

 

Scène de nuit : Brochettes à toute heure

 

La place de la mosquée, toujours animée

 

Discussions dans une maison de thé

 

On maintient le thé au chaud

 

Passer des heures à boire du thé et à fumer des cigarettes avec les copains, c’est ça la vraie vie !

 

Découverte de l’autre

 

On rit, on boit du thé, et le temps passe lentement..

 

Le ravi de la maison de thé, c’est lui..

 
 

Dans un salon de coiffure, de jeunes garçons, fiers de poser avec leurs outils de travail

 

Deux semaines après les émeutes d’Urumqi, des blindés militaires patrouillent les rues toutes les cinq minutes

 
 

Dans le vieux Kashgar, chaque instant est un jeux

 

La ville vit surtout la nuit, quand la température est supportable

 

On négocie jusque tard le soir dans les boutiques

 

Mannequins en vitrine

 

Vieux gardien d’un vieil hôtel dans le vieux Kashgar

 

Marchand de tapis

 

A lire aussi :

Route de la soie, Xinjiang

Route de la soie, Gansu

5 réflexions au sujet de « La vieille ville de Kashgar, dernière visite avant destruction »

  1. On retrouve bien l’esprit de Kashgar à travers ces photos romancées montrant « l’autre Chine ». La classe!
    Cette région du Xinjiang, parfois plus connue pour ses émeutes que pour la beauté de ses paysages ou même la gentillesse de ceux qui l’habitent est un véritable joyau d’Asie…à conserver!

  2. « Vieux gardien d’un vieil hôtel dans le vieux Kashgar » trop de vieux dans cette phrase, je propose sa destruction/renovation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *