Les taxis de Pékin

Ils sont 70 000 (officiellement), répartis en 135 compagnies dans tout Pékin.

Chaque taxi est partagé par deux chauffeurs, à raison d’une douzaine d’heures chacun.

Un chauffeur doit donner à sa compagnie, tous les mois, 3 000 RMB, sachant que l’essence est à sa charge.

C’est énorme, car avec des courses de 25 RMB en moyenne, un chauffeur de taxi gagne en moyenne 1 800 RMB par mois (moins de 200 €) ce qui n’est pas énorme.

A Pékin, depuis 2006, tous les taxis sont au même prix : 10 RMB de prise en charge (avec 2km inclus) et 2 RMB le km ensuite le jour, et 11 RMB après 23h00 et 2,1 RMB la course

Propres, modernes, le parc se partage entre Hyunday (Solana, Elantra), Wolkswagen et Citroën (hé oui !)

Ce qui est amusant, c’est que les chauffeurs aiment beaucoup Citroën, disant que c’est de la bonne qualité… en revanche, ils n’aiment pas du tout VW…

Pour les Jeux Olympiques de Pékin, il est devenu interdit de fumer dans les taxis, mais aujourd’hui, la règle n’est plus trop appliquée, car avec le froid, les chauffeurs ne veulent pas fumer dehors.. héhé

Enfin, il est à noter de grandes avancées technologiques :

  1. de plus en plus de taxis ont un écran intégré dans l’appui-tête arrière à destination du passager, ce qui personnellement, m’énerve, car on est envahi de publicité..
  2. En théorie, il est maintenant possible de payer sa course avec la carte de métro.. En réalité, cela ne fonctionne pas !
  3. Un service d’interprète a été mis en place pour les JO. Sous forme de CB, le chauffeur contactait son centre, qui pouvait traduire pour le passager en plus de 10 langues.. Aujourd’hui, ce service est mort, et les chauffeurs m’expliquent que si un client ne parle pas chinois, il est perdu d’avance !

Ce que j’aime dans les taxis Pékinois, c’est qu’on a encore droit aux crachats, aux jurons, au klaxon, aux chemins perdus… c’est un vrai bonheur..

quelques chiffres d’autres taxis
Shanghai : Prise en charge à 11 RMB
Shenzhen : PEC à 11 RMB
Jianshui (Gansu) : PEC : 4 RMB, puis 1 RMB le km…

6 réflexions au sujet de « Les taxis de Pékin »

  1. Ah les taxis pekinois « c’etait mieux avant », sous entendu plus folklorique 😉
    Maintenant ils sont propres et chers… Je me rappelle que je ne prenais que ceux a 1.2 RMB. C’etait marrant de rembarrer la Citroen qui s’arretait en croyant que vous vous adressiez a elle.
    Encore avant je me souvent des taxis « oeufs » en 1995 et des bus coulissants a 1.2 mao le ticket.

  2. J’ai eu la chance de prendre les taxis à Pekin et j’ai vu qu’il y avait trois types de taxis. En plus, vous pouvez être emener à payer beaucoup de frais si vous prenez les péages, si vous utilisez un des trois tunnels qui traversent la baie.

    Surtout il faut demander à l’hôte d’écrire l’adresse de son hôtel en caractère chinois. 😉
    Mais c’est une expérience à vivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *