Un lieu à connaître : Le Yes Club

J’adore les boîtes de nuit chinoises. Dessinées sur le même modèle, elles sont pleines de monde du lundi soir au dimanche soir.

En gros, voici leurs caractéristiques :

  • Pas de piste de danse (ou très petite), car la piste est occupée par une multitude de tables hautes sur lesquelles on pose sa bouteille et autour de laquelle on peut danser (ce qui est très malin en terme de business car ainsi les gens peuvent danser tout en commandant une bouteille..),
  • Une musique techno assourdissante,
  • Un matériel sonore et luminaire extrêmement perfectionné (il est rare de voir de tels équipements en France)
  • Un serveur pour 3 tables au maximum, qui vide vos cendriers, rempli vos verres, nettoie votre table toutes les 2 minutes (ça en devient même souvent insupportable)
  • Un sol d’une propreté éclatante puisqu’une équipe de 10 personnes au moins passe son temps à ramasser mégots, mouchoirs et à astiquer le sol
  • Des gorilles de sécurité encore moins intelligents qu’en France, qui font une pseudo-fouille des sacs à l’entrée
  • Des bartenders qui font un show permanent, crachant du feu, réalisant des cascades d’alcool…
  • Des carrés VIP en veux tu en voilà, occupés par quelque cadre du parti, entouré de splendides demoiselles qui n’ont rien d’autre à faire de leur journée que d’acheter une magnifique robe pour la soirée suivante…
  • Des couples de jeunes hommes ou de jeunes femmes dansant ensemble sans peur des préjugés (deux garçons dansant ensemble est très courant en Asie)


Bref, tout un monde bien différent des boîtes occidentales en Occident, mais également des boîtes pour expat à Pékin ou Shanghai ! Mais j’adore, d’autant qu’étant généralement le seul laowai, tout le monde m’offre à boire, me présente ses copines, rit de me voir parler chinois…
Mais à Pékin, il existe une discothèque encore plus marrante, c’est le Yes Club.
A la base, un site de rencontres http://yes121.com qui, pour que ses membres se rencontrent, a créé ce lieu de nuit.
Ici, première différence, les videurs sont sympas, et l’ambiance, pas du tout show off.
De plus, sur quelques écrans de TV, des petites annonces en chinois permettent de rencontrer l’âme soeur (à 100RMB l’annonce, cela vaut le coup enfin !)

Je me suis mis à y aller régulièrement, d’autant que j’y ai rencontré des gens sympas (aussi bien filles que garçons,des habitués).
Autre différence, et c’est à noter, les jeux qui s’y déroulent tous les soirs, et dont j’ai fait partie dimanche dernier, mais patience, laissez moi d’abord vous expliquer le concept.

Premièrement, sur la piste (car là, il y a une vraie piste, au milieu de la boîte), vers 23 heures, il y a une première apparition de l’animateur et de sa collègue :

  1. Première étape, on présente au public une bouteille d’alcool qui est mise aux enchères, et chose incroyable, elle est très souvent disputée et acquise pour un prix bien plus élevé que sa valeur sur le menu, mais on est en Chine, et les gens sont très fiers de montrer qu’ils ont de l’argent, donc sont prêts à dépenser des fortunes pour que tout le monde voit combien ils sont fortunés (une bouteille vendue normallement à 480 RMB = 50€ part souvent aux alentours de 1400RMB !!)
  2. Puis, une fois l’heureux vainqueur félicité, l’animateur pose une série de questions auxquelles chacun peut répondre, en se précipitant sur scène et en arrachant le micro, et ainsi gagner une peluche ! (ah oui, j’ai oublié de dire que dans les clubs chinois, on  peut acheter toute sorte de peluches auprès d’une demoiselle qui se déplace, généralement avec l’autre demoiselle qui vend des cigares)
  3. Enfin le plus intéressant, le jeux tant attendu ! Tantôt des filles, tantôt des garçons, qui doivent monter sur scène et exécuter une épreuve. Le public juge, soit à l’applaudimètre, soit en collant des étoiles rouges qui leur ont été remises, sur leur candidat préféré, le gagnant étant celui bien sûr récoltant le plus d’étoiles collées sur le visage, et tout le corps…. Bref,dimanche dernier, alors que j’étais tranquillement assis en face de la scène, à me faire arroser par le guegue (le grand-frère = le meilleur ami) d’une copine, arrive la fameuse épreuve. Deux homes montent sur scène, mais il en faut un troisième… là, mon amie me désigne à l’animateur.. et me voilà en deux temps trois mouvements sur la scène…

Hum hum… je ne tenais pas vraiment à y être mais la pression du public était la plus forte. Je me demandais s’il allait falloir que je danse, que je chante… comme c’est souvent le cas.
On demande aux deux premiers candidats d’où ils viennent… blablabla… puis viens mon tour.. Un laowai.. déjà, j’attire les regards ! c’est la première fois qu’un étranger monte sur scène.
Dialogue :
– D’où viens tu ?
– France
(Le public, surtout des voix féminines, hurle… ahhhhhhhh.. les Français ont la réputation d’être langman = romantiques)
– Que fais tu à Pékin ? Depuis combien de temps ?… blabla
– Tu aimes la Chine ?
– Oui
– Tu préfère la Chine ou la France ?
– La Chine (Hurlement de staisfaction du public, là je me dis que je marque des points…)
– Tu penses que les Chinoises sont jolies ?
– Oui (cris stridents des femmes présentes, ça y est, quelque soit l’épreuve, je pense que je vais gagner)
– Qui sont les plus jolies ? Les Chinoises ou les Françaises ?
– Les Chinoises bien sûr ! (hystérie collective… moi, m’empêchant de rire de la situation..)

L’épreuve de ce soir, c’est de faire des pompes avec une fille assise sur son dos.
J’ai de la chance, je suis le dernier à passer.
Le premier commence ses pompes..
Yi… Er… San…. Wu ! 5 pompes et il s’arrête
Le deuxième candidat s’élance..
Yi…. Er… Ba ! Huit
Hum, je ne fais pas le fier, car je trouve les mecs quand même vachement barraqués, mais je sens sur mes épaules une grosse attente de la gent féminine, que je ne peux, en tant que Français, pas décevoir bien entendu..
Je me positionne, la fille s’assied sur moi (la vache, elle paraissait toute menue, mais elle fait son poids quand même… vais je y arriver ?)
Yi… Er…. Ba.. (bon, au moins, j’ai fait aussi bien que le précédent, mais je dois continuer…) Jiu… Shi… Shi Yi ! Onze ! Ouf, j’en peux plus, je suis lessivé (et honteux malgré tout car mes pompes étaient plus des demies pompes que des vraies pompes)

La foule m’acclame…. on lance l’applaudimètre pour chacun des candidats… Je triomphe (oui, je sais, cela fait prétentieux mais les circonstances étaient toutes de mon côté, donc je n’ai aucun mérite..)
Le cadeau que je remporte, outre la célébrité dans cette boîte de nuit 😉 est une bouteille de vin français (Bordeaux).. Enfin, à mon avis, c’est du trafiqué mais je vous dirai cela quand j’aurais goûté..

Bref, ce fut une expérience bien marrante, d’autant que toute la soirée qui a suivi, nombre de demoiselles sont venues trinquer avec moi et me montrer qu’elles savaient dire en anglais « Hello, nice to meet you »

Pour revenir à ce lieu assez marrant, voici d’autres observations :
A minuit, débute l’autre épreuve, bien plus dans le ton des rencontres…
6 personnes (du même sexe ou parfois mélangées) montent sur scène, et doivent chanter ou danser…
C’est vraiment un régal à voir
Entre le vieux de 40 ans, venu de sa campagne jusqu’à Pékin spécialement pour cette boîte, qui se déhanche tant qu’il peut, sa casquette à l’envers car il pense que cela le rend jeune et fashion, la jeune paysanne du Hebei, maquillée à la truelle, habillée comme un sac, mais qui chante admirablement, et la jeune fille ultra fashion qui met le feu à la salle en dansant magnifiquement sur ses talons de 20 centimètres, le spectacle est vraiment à voir !
D’autant que le week-end, la salle est blindée, et les gens sont très ouverts, venues essentiellement de la middle class chinoise naissante.

Cet article fait partie d’un cycle que je lance et qui s’appelle « trouver l’âme soeur en Chine ». D’autres articles vont suivre sur les rencontres par internet…

Le Yes Club est à NanSanlitun
3/F, Taiyue Hotel, 16 Sanlitun Nanjie,
Sanlitun
beside Dragonfly Spa
三里屯南街16号泰乐豪庭3层

6 réflexions au sujet de « Un lieu à connaître : Le Yes Club »

  1. LOOOOOOOOOOOOOOOOL

    il existe un Yes club aussi a Shanghai, autour du stade pres de Xujiahui !
    Tu as oublie le fameux tableau d’affichage avec JH recherche JF et inversement etc…
    Des serveurs venaient me voire et pour qq Yuans , ils pouvaient glisser un petit mot a quelqu’un dans la salle…
    A mourrir de rire !
    C’est vraiment une Kermesse de village cette boite .

    J’ai eu une epreuve une fois, on m’avait attache un baton autour de la ceinture et une chinoise devait y jeter des cerceaux !
    On etait en competition avec d’autres couples, et celui qui reussissait a mettre le plus de cerceaux autour du baton avait gagne une bouteille de Chivas et une grande peluche !

    ELLE EST PLUS FORTE QUE TOI LA CHINE !

    ;-)
  2. J’adore. J’étais vraiment dedans, là ! 😀

    Ce genre de soirées au moins compte sur l’animation organisée ce qui est pas plus mal – J’ai plus souvent vu des bagarres spontanées dans les boites françaises qu’une saine partie de… Karaoké. ^^

    Sympathique virée en Chine grâce à toi en tout cas !

  3. j habite au 16 e etage au dessus du yes et c est vrai que tous les soirs je en peux pas dormir a cause du bruit… donc je vais au bar…c est pour ca qu il est plein car tous les habitants font comme moi!!! 😯

  4. Hehe, j’ai pas encore mis les pieds au Yes bar, mais « Oli » (cf post precedent) est la deuxieme personne que je connaisse qui en subit les nuissances sonores ! LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *