Les rues commerçantes pendant les Jeux Olympiques de Pékin

On le sait, la Chine, et particulièrement Pékin, est le royaume des dépensiers et autres « shopping addicted ». A Pékin notamment, on trouve de tout : des vieux meubles (parfois pas si vieux) à la soie, en passant par l’électronique (moins chère que Hong Kong) et le faux, il faut connaître les lieux de vente pour sauter sur  LA bonne affaire.

En revanche, ce qui est amusant, c’est que les Occidentaux et les Chinois ne choisissent pas les mêmes lieux, et ne sont pas attirés par les mêmes choses.

Un exemple, les rues touristiques données par la municipalité de Pékin.

Premièrement, ce qu’il faut voir, c’est que chacune de ces rues possède son logo et son histoire.

Certes, pour trouver des traces de ces histoires, il faut s’accrocher mais quand même, ce n’est pas inintéressant.

Voici pour vous les lieux listés par le gouvernement, et mon commentaire, pour ne pas vous faire berner pendant votre séjour dans la capitale de l’empire du milieu..

Antique Town

Située au Sud-Est de Pékin, au 3ème périph, cet immense bâtiment de 11 000 m² propose nombre d’objets et meubles en tout genre.

Personnellement, ce n’est pas mon préféré, car les prix y sont assez élevés et les produits trop kitch à mon goût. De plus, l’atmosphère y est assez froide. Je préfère largement Panjiayuan, situé juste à 100 mètres à l’Ouest

Guanyintang

Entre le 4ème et le 5ème périph Est, cette rue a ouvert en 2006 sur la location de l’ancien temple bouddhiste Guanyin.

D’après le gouvernement, il s’agit de la plus grande rue d’Art en Chine. En fait, cette rue a été ouverte pour concurrencer DaShanZi (au Nord Est) et démocratiser l’Art.

On y trouve en réalité peu d’oeuvres de valeur, car les artistes qui y exposent sont très conventionnels, et conformes aux idées du régime. Néanmoins, une balade du dimanche y sera réussie.

HongQiao Market (Le marché aux perles)

Ah! Voilà l’un des nombreux marchés du faux de Pékin, mais faux pour les textiles et autres produits électroniques. Les perles, elles, sont vraies ! Perles d’élevage, ce marché sera l’occasion d’offrir à Madame un beau collier de perles.

J’aime bien ce marché (même s’il est très loin) car il n’y a pas beaucoup de Laowai, et qu’il se situe juste à côté du temple du Ciel (magnifique, à voir absolument). De plus, ce marché est à la limite de l’ancienne ville tartare et de la ville chinoise. Les environs (quoi que cela fait bien longtemps que je n’y suis allé donc les choses ont dû changer) y sont assez dépaysants.

Nan LuoGu Xiang

Cette rue, construite pendant la dynastie Yuan des Mongols il y a 8 siècles, est un bon exemple de la mise à neuf des hutongs de Pékin. Certes, le faux ancien a remplacé les vieilles pierres, mais il y fait encore bon s’y promener, d’autant que l’on peut trouver pléthore de restaurants, bars et terrasses délicieuses.

C’est dans cette rue qu’a été organisé le premier festival de rue de Pékin au printemps de cette année, notamment par Yann, du Café de la Poste et du Salud. Aujourd’hui, de plus en plus de magasins « fashion » y ont ouvert leurs portes, et l’on se croirait presque à Dali (Yunnan). On peut même y dormir avec deux hôtels (l’un bon marché, l’autre haut de gamme). Bref, allez y ! C’est sur la route de Houhai, au Nord-Est de la Cité interdite.

Les greniers à blés de Nanxin

Magnifiques greniers à blés aménagés en restaurants, boîtes et autre club.

On y trouve l’excellent restaurant de Jean Mirouse, le Gourmet, ainsi q’un des canards laqués les plus connus de Pékin, le DaDong Roasted Duck.

La Latinos y tenait place il y a peu avant qu’il ne se ferme, comme nombre d’établissements de nuit à Pékin.

Situé à Dong Si Shi Tiao (angle Sud-Ouest) à deux pas de Sanlitun, cet ensemble vraiment très beau (cela vaut le coup d’oeil) est caché derrière le nouveau polythéâtre de DongSi

PanJia Yuan

Mon préféré, non pas tant pour les prix (car je connais moins cher) que pour son atmosphère. C’est ma récréation du week-end.

A l’origine, un marché de seconde main qui se tenait tous les week-ends. Puis des murs ont fermé une cour de 50 000 m² (ce n’est pas rien !!) pour permettre de mieux organiser (contrôler ?) les ventes.

Aujourd’hui, on y trouve en gros de tout, répartis de la manière suivante :

  • Des bâtiments de deux niveaux ouverts tous les jours de la semaine et le week-end et proposant, meubles tibétain et chinois, livres, reliques et objets cultes de Mao
  • Une cour formée de 4 hangars ouverts : Les tissus / Les poteries et vases / les bijoux, jade, argents / les bibelots
  • et entre les les hangars et les murs d’enceinte, une foule de marchands du dimanche vendant le fruit de leurs larcins ou vidant le grenier de Mamie…

Il faut s’y rendre le samedi ou le dimanche car c’est là que toute les minorités se rassemblent pour vendre leur artisanat traditionnel. Peu de touristes occidentaux, et la plupart sont français (quelques russes parfois)

ShiCha Hai

En réalité plus connu sous le nom de Hou Hai et Qian Hai, au Nord de la Cité Interdite
Quand vous arrivez au pont entre Qian Hai et Hou Hai, prenez à l’Est et vous tomberez sur cette rue marchande, l’une des plus vieilles de Pékin.
Cependant, dans la fureur de rénovation de la capitale à l’approche des JO, cette rue a été entièrement refaite, en oubliant complètement de conserver les vieilles pierres. Même le temple taoïste de la bonne fortune étendue a perdu de son charme. Enfin, cette rue qui était un foutoir permanent auparavant (dû à tous les étals dans la rue) a également vu disparaître ses terrasses qui faisaient sa spécificité.
Les magasins qu’on y trouve maintenant sont à majorité de l’artisanat tibétain, perdus au milieu de boutiques à « Toutou », avides de rapporter quelques babioles à leurs proches.
Sinon, allez y quand même car les alentours restent sympathiques.

The Place

J’en avais déjà parlé lors d’un précédent article.
L’endroit n’a rien d’historique. Son seul intérêt réside dans l’écran géant et le design magnifique des tours de Soho.
Les fans du shopping se feront plaisir chez Zara (Dong Da Qiao Lu, au Sud de Sanlitun)

Le marché de la soie (Silk Market)

Construit en 2002 sur les bases d’un marché de rue magnifique, le marché de la soie n’est aujourd’hui qu’un marché du faux en plus des autres.
Personnellement, je ne l’aime pas (je préfère Yashow, à Sanlitun) car les vendeuses y sont très aggressives et une fois entre leurs mains, il est dur de sortir de leur échoppe.. En revanche, il paraît que l’on peut y avoir des prix bien plus intéressants qu’ailleurs.
Situé sur Jianguomen Wai, au Sud de Dong Da Qiao Lu

 

6 réflexions au sujet de « Les rues commerçantes pendant les Jeux Olympiques de Pékin »

  1. si je ne me trompe pas sur le marché de la soie, si c’est bien celui qui est au nord du temple du ciel, alors en dessous il y a un marché à souvenir (gros bazar avec de tout). Je l’ai trouvé intéressant car il n’y a pas d’étrangers, les prix y étaient bas, et les vendeurs n’ont rien d’agressifs (presque on les ennuie). Je pense que c’est plus un marché de gros pour les autres marchés

  2. Je visite la Chine pour la première fois en octobre 2008, je vais passer 5 jours à Pékin (on me dit que que ce n’est pas suffisant pour cette ville), merci pour ce résumé, je l’ai déjà imprimé.

  3. tu devrais aller voir le marché aux tissus au sud de Beijing, à Muxiyuan c’est zero laowai, et des tissus par milliers, la rue des boutons, des boa, des fermetures éclairs….c’est un endroit magique!
    et puis le grand marché paysan au nord/l’ouest de beijing, à coté du temple de la grande cloche….magnifique!

  4. @ Anne Claire : Je connais bien Muxiyuan, qu’ils sont en train d’ailleurs de dénaturer puisque tous les hutongs sont remplacés par des bâtiments en dur, comme ce fut le cas pour le marché de la soie…
    En revanche, le marché au nord ouest, non je ne connais pas, quelle est l’adresse ? 😮

  5. à l’arrêt de métro DA Zhong Si , longer le 3 ème périph sur 100 vers l’est et prendre la première à droite, cette ruelle longe des magasins puis longe les rails du métro …on passe devant des magasins de maçonnerie puis devant un immense marché avec de tout et enfin le grand marché de fruits et de légumes….à voir, c’est vraiment top!
    et pour muxiyuan….ne pas confondre avec les hangars à fringues, C’est plus au sud ouest, il n’y a que des tissus (et une ruelle de petits commerçants pour manger sur le pouce) et de étiquettes, des boutons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *