Jeux Olympiques 2008 à Pékin, le grand ménage commence

08.08.2008 à 20H08, cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin. Chiffre fétiche pour les Chinois, le 8 sera l’augure d’un succès sans précédent, signe de revanche d’une Chine impérialiste faisant la nique aux autres puissances occidentales. 8.8.8.8.8 cinq huit pour un succès. Cinq huit pour montrer à la face du monde que la Chine n’est pas ce que l’on croit… Mais pour ça, il va falloir faire le ménage, un grand ménage.. qui a déjà commencé… Récit d’une ville qui change, mais pas forcément pour les bonnes raisons..

Premier changement : les visas

En Chine, il y a différents types de visas : Touristes (une ou plusieurs entrées) / Business (F 3 / 6 / 9 / 12 mois single ou multi-entrées) et Z, visa permanent (de 1 à plusieurs années c’est selon le réseau)
Avant, à Pékin, renouveler un visa F n’était pas très compliqué, aujourd’hui, c’est quasi impossible dans les mêmes conditions. On n’accepte plus que les visas F 3 mois une seule entrée, autant dire sans intérêt.
A moins de passer par des agences « officielles » qui vous obtiennent un visa F 6 mois multi entrée pour 600€…. vive le règne de la corruption.
Même à Hong Kong, on ne nous accorde plus de visa F 1 an pour la Chine, le maxi étant 6 mois. La Chine en fait ne veut pas voir débarquer des petits malins un an avant les JO, qui vont commencer à faire du business en vue de la foule de touristes crédules qui vont arriver les bras grands ouverts pour se faire arnaquer..

Deuxième changement : la vie nocturne et les débits de boissons

Vie nocturne

A Pékin, comme en Chine, allez comprendre, les terrasses sur les trottoirs sont interdites. Tolérées, mais interdites.

SanLitun, lieu branché de la vie nocturne pékinoise, a fait les frais récemment de ce grand ménage. En effet, tous les bouis bouis, comme les restos Français (Le Bistrot Parisien par exemple ou l’Apéritivo) ont dû supprimer leur terrasse. Finie donc l’ambiance festive de cette rue où s’entremêlaient à toute heure du jour et de la nuit les vendeurs de cigarettes, de brochettes, de babioles, les fétards que l’on rencontrait au hasard d’un kébab partagé sur le même banc d’une table de bar….

Aujourd’hui, tout semble mort, triste.. d’autant que les vacances n’arrangent pas la faible fréquentation du lieu….

L’intérêt d’une telle mesure ? Franchement ? Je n’en sais rien. Les « Yo Man » (=vendeurs de shit) avaient déjà été chassés de la zone… donc je ne comprends pas cette décision qui met fin à une ambiance plutôt routarde et sympathique.

Cependant, je ne perds pas espoir et j’ai foi dans l’indiscipline chinoise pour voir revenir rapidement toutes ces terrasses.

Débits de boissons

En théorie, chaque alcool importé en Chine doit être soumis au autorités douanières et se voir aposer une contre-étiquette avec les informations légales.
Cependant, de nombreuses magouilles existent et il n’est pas rare que des vins et autres spiritueux arrivent sur votre table sans ces éléments. La police fermait plus ou moins les yeux.
C’est fini !
Et bien fini
Un célèbre établissement Français à Pékin s’est vu infligé une amande de 5000 RMB (=500€) par bouteille non conforme… Ca fait mal de déconner avec la loi….

La circulation

Circuler à Pékin en 2 roues devient de plus en plus difficile, non pas seulement à cause du foutoir permanent mais également car la Police confisque de plus en plus les scooters pas en règles.. même si l’on est étranger (d’ailleurs, heureusement, il n’y pas de raison que les étrangers soient soumis à d’autres règles)
En voiture aussi les contrôles sont plus fréquents.
Actuellement à Pékin, en moyenne, ce sont plus de 5000 permis qui sont confisqués chaque nuit dans les rues de la ville (permis voiture j’entends)..
Je crois que je vais passer le permis.. ou plutôt non, il y a un policier véreux dans le Hebei (province au nord de Pékin) qui délivre de vrais permis motos pour 200€.. Je vais plutôt faire ça…

Allez, que nous réserve la suite de ce grand ménage ?… Surprise.. on verra bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *