Le retour au pays pour le Nouvel An Chinois

migrants_cny__10_.jpgComme chaque année, la grande transhumance commence. Plus de 800 millions de Chinois vont voyager dans les semaines à venir. Tous ceux qui travaillent en ville et qui retournent dans leur province pour passer les fêtes de la nouvelle année en famille au « Lao Jia » (vieille maison = ville d’origine)

Mais aussi tous ceux qui ont les moyens de faire du tourisme en dehors de Chine.

Comme chaque année, ce sont des queues interminables aux guichets, l’attente pendant des heures, où l’on paye parfois des gens dont le seul métier est de faire la queue pour les autres.

Pendant ce temps, les enfants attendent sur les sacs de voyages…

Je vous avais déjà fais voir des photos très fortes de ces moments assez violents, mais tellement vrais, en voici de plus gaies :

migrants_cny__1_.jpg

Toutes les photos ont été prises dans l’Anhui (source)

migrants_cny__1_.jpg

 

migrants_cny__1_.jpg

 

migrants_cny__1_.jpg

 

migrants_cny__1_.jpg

 

migrants_cny__1_.jpg

 

migrants_cny__1_.jpg

 

migrants_cny__1_.jpg

 

migrants_cny__1_.jpg

migrants_cny__11_.jpg

On remarque le pantalon ouvert du petit garçon, bien pratique pour aller aux toilettes sans se déshabiller..

 

migrants_cny__11_.jpg

 

migrants_cny__11_.jpg

 

migrants_cny__11_.jpg

 

migrants_cny__11_.jpg

 

migrants_cny__11_.jpg

 

migrants_cny__11_.jpg

 

migrants_cny__11_.jpg

Les célébrations, coutumes et tabous de la fête de printemps varient dans les détails selon les régions ou les époques. La pratique générale veut qu’on s’efforce de repartir sur un nouveau pied après s’être débarrassé des mauvaises influences de l’an passé, accompagné de signes de bon augure. On a recours à des objets ou aliments présentant une homophonie avec un mot de sens auspicieux.

Le « passage de l’année » (過年 / 过年 guònián) s’effectue dans la nuit du dernier jour du douzième mois. Le mot signifiant année est considéré comme étant à l’origine le nom d’un monstre, Nian, qui venait autrefois rôder autour des villages une nuit par an, obligeant les habitants à se calfeutrer et à veiller jusqu’à son départ au petit matin. Les célébrations principales comportent un réveillon (年夜飯 / 年夜饭 niányèfàn) comprenant des plats aux noms auspicieux, suivi d’une nuit de veille (守歲 / 守岁 shǒusuì) gage de longévité, que certains occupent à jouer au mahjong, la distribution d’étrennes (壓歲錢 / 压岁钱 yāsuìqián) contenues dans des enveloppes rouges (hóngbāo), l’allumage de pétards pour chasser les mauvaises influences.

Cette année, le Nouvel An est le 30 janvier au soir (le 31 janvier étant comme notre 1er janvier à nous)

Autour du thème :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *