Marché et marketing du vin importé en Chine – Les chiffres

le_vin_importe_en_chine.pngPhoto : Alexia Michel

L’eldorado ! L’avenir du vin français ! Le marché de tous les possibles !

Que n’avons nous pas entendu sur le marché du vin importé en Chine… Au début, je voulais faire une semaine sur les valves et les tubes en Chine, mais comme je n’y connais rien, je me suis dis que j’allais parler plutôt du vin.. et essayer de ne pas dire de bêtises, comme la plupart des blogs non spécialisés qui se lancent sur le sujet avec des titres à la Capital pour augmenter le nombre de leurs visites, et ainsi faire accroire qu’ils sont des spécialistes.

Avant toute chose, je tiens à mettre en garde mon lecteur :

1. Cet article sera surtout descriptif de l’état du marché tel que je le connais. En effet, travaillant pour une entreprise dans ce secteur, je risque de n’être pas objectif, ou alors de dévoiler sa stratégie.. J’éviterai donc au maximum de juger ou d’analyser en détail les stratégies existantes.

2. Les chiffres précis du vin sont très durs à obtenir. Entre les chiffres d’exportations des pays producteurs, ceux des douanes chinoises et ce que les maisons de vin disent elles-mêmes vendre.. rien ne concorde. 

Comment ais-je pu alors avoir mes chiffres ? en fait, j’ai fait une synthèse de tout ce que je possédais (chiffres de mes concurrents, chiffres de mon entreprise, des douanes françaises, chiliennes…. et celles des douanes chinoises)

3. En fin d’article, je reprendrais des idées reçues lues sur d’autres blog pour clarifier ou rectifier s’il le faut.

Voilà, bonne lecture !

Cela fait longtemps que j’avais promis cet article, pardonnez moi de mon retard, la procrastination, c’est terrible..

Les chiffres

Ce n’est pas toujours rigolo les chiffres mais ça a le mérite de mettre les choses au clair.

Première chose à savoir, le marché chinois est encore loin de l’eldorado promis, car la plupart des vins importés le sont à moins de 2€;

Deuxièmement, il faut faire une différence entre les marques, les appellations (en vrac ou en bouteilles) et les vins de table…

Enfin, le prix moyen du litre doit être pondéré par l’engouement de la Chine sur les Grands Crus Classés de Bordeaux (dont Lafite, Latour…) qui font monter le prix moyen par litre pour la France.

Place aux tableaux ! (cliquer sur les figures pour les agrandir)

total_marche_chiffres.jpgVue globale du marché du vin importé (sources : douanes chinoises)

total_marche_chiffres_spiri.jpgCa, c’est juste pour votre information, les spiritueux ne seront pas traités dans cet article

par_couleur.jpgLe vin rouge reste le vin le plus consommé en Chine, avec plus de 92% du total des vins consommés (incluant les vins chinois)

 

vins_importes_vs_local_prog.jpgLes vins importés ne représentent qu’une minorité de la consommation totale de vin en Chine, même si on note une croissance très forte. De moins de 1% en 2001, ils représentent aujourd’hui environ 15%

volume_par_pays.jpg

Depuis 2005, la France reste le pays le plus important en volume dans les importations, avec une augmentation au détriment de l’Australie. A signaler : Le Chili a signé un accord de libre échange, annulant les droits de douane sur le vin en vrac, puis sur le vin en bouteille (normalement 48%)


pdm_vol_pays.jpg
Part de marché en volume des pays dans l’importation de vin en Chine en 2007


valeur_par_litre.jpgLe prix moyen du litre en $ est perverti par les vins chers, qui ne représentent en volume qu’une part infime des importations. Notamment les GCC pour la France


valeur_totale_usd.jpgIl est intéressant de voir que la PDM de la France en valeur est très forte, à la fois en valeur (ce qui ne surprend pas trop étant donné le succès des GCC) mais également en volume (voir figure plus haut)


pdm_val_pays.jpgPDM par pays en valeur en 2008 (oui, j’aurais pu mettre à jour mon camembert….)


Intéressons nous à présent à la répartition des vins français par région. Cela enlèvera de nombreuses idées reçues et calmera les ardeurs de certains rêveurs…

region_france.jpgVoici un tableau réalisé par UbiFrance, en volume et en valeur, des exportations françaises (les tableaux précédents étaient issus des douanes chinoises)

pdm_vol.jpg72% ! C’est le chiffre sans appel des exportations de Bordeaux par rapport aux vins français vers la Chine en volume (2010)

pdm_val.jpgEn valeur, le résultat n’est pas mieux, puisque Bordeaux représente 85% des exportations de vins français. Pour info, la Chine (avec Hong Kong) est devenue en 2010 le premier marché à l’export de Bordeaux, dépassant le Royaume Uni, la Belgique, les Etats-Unis et le Japon, alors qu’on attendait ce chiffre pour 2015 !!

  Plus d’info

7 réflexions au sujet de « Marché et marketing du vin importé en Chine – Les chiffres »

  1. 🙂 à la vitesse où vont les choses, le camembert de 2008 mériterait peut-être une réactualisation 🙁

  2. Quel travail ! 🙂

    Bravo pour cet article qui nous donne, je l’espère, une idée qui représente bien ce qu’est le marché chinois en ce moment. Comme le dit Gigi, et toi aussi dans ton article, les choses changent très rapidement. Il serait ainsi intéressant d’avoir, chaque année ou tous les deux ans, une petite mise à jour pour voir l’évolution !

  3. Effectivement, tres bon travail. Je confirme l’interet des Chinois pour le vin rouge et en particulier de vins rouges. Etant francais en Chine depuis 3 ans,je ne compte plus le nombre de Chinois qui me proposent de s’asocier avec eux pour vendre du vin … mais je pense qu’aujourd’hui le marche pourrait etre en saturation de l’offre et de sur-stockage

  4. Merci Matthieu !
    Oui, tout le monde rêve de la Chine pour le vin… cela va se calmer je pense
    (désolé du retard, j’avais un bug sur les commentaires que j’ai mis du temps à remarquer et à corriger !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *