Nuits roses, expo photos au Café de la Poste

Dans la série expo photos, après celle de Camille en Chine, celle d’Hacène, et la mienne, je vous propose celle de Le K, photographe français qui a vécu à Shanghai et vit maintenant en France.


Voici ce qu’il écrit concernant son expo (je me suis permis de traduire en français ce qu’il a écrit en anglais)

« Les néons roses, ce sont ce qui marque le plus quand on débarque en Chine. Ils ont l’apparence de salons de coiffure classiques, mais prennent une étrange dimension la nuit. Lumières roses, tamisées, néons qui tournent à l’extérieur de la vitrine, un alignement de filles sur-maquillées qui attendent le client, pour une coupe « spéciale » ou un massage du bas ventre.

Par extension, j’ai voulu présenter les nuits roses chinoises dans leur côté un peu glauque, collant, suintant, plein de bruits et d’odeurs.
KTV, sauna, massages, gogo bars, coiffeurs, hôtels, maison, rue, bar à hôtesses, tout y passe. De Pékin au Fujian, en passant par le Xinjiang, Hong Kong et Shanghai, cette série n’a pas vocation à faire culpabiliser sur le côté dramatique de la prostitution en Chine, mais de montrer, libre à chacun de penser ce qu’il veut.

D’aucun aurait pu photographier la détresse (parfois) de ces filles, l’envers du décor, essayer de faire culpabiliser. Moi pas. Il s’agit d’un voyage. Le grain est gros, les photos souvent floues, chaque photo est un carré d’un mètre sur un mètre, à l’intérieur duquel les œuvres sont découpées en triptyque, qui symbolise la perte des repères, le flou alcoolique de la nuit. Alors que les sociétés occidentales ont banni et réprimé l’acte d’amour hors mariage, que la bonne morale veut que l’on cache  » ce sein que je ne saurai voir », en Asie, le bien du corps fait du bien à l’esprit.

Certaines photos ne seront pas exposées, car la censure est passée par là, et mon travail fut amputé des deux jambes. Mais le reste, dans l’esprit, est là, grâce à Christophe et à Charles qui m’ont aidé à réalisé cette expo.

Mes nuits sont plus belles que vos jours * »

* Film d’Andrzej Żuławski, d’après le roman éponyme  de Raphaëlle Billetdoux

Si vous souhaitez découvrir les autres photos de l’exposition, écrivez à lekphotographer@gmail.com

Le vernissage aura lieu mercredi 3 février prochain au Café de la Poste à Pékin (voir plan ici)

3 réflexions au sujet de « Nuits roses, expo photos au Café de la Poste »

  1. 🙂 Bonjour,
    dommage que je vive si loin, j »irais bien.
    Camille et Nacène avaient des blogs extra.
    by.Mildred

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *