Prostitution en Chine, quand les internautes critiquent le comportement de la Police

Un article intéressant publié en anglais sur China Smack, relatant une descente de police dans les bordels de la ville de Zhengzhou.

Pour résumé, la Police de la ville de Zhengzhou, dans le Henan (鄭州, 4,5M d’habitants) a fait la semaine dernière une descente dans les différents bordels, saunas, salons de massage de la ville, pour la « nettoyer » et fermer les endroits illégaux. 300 policiers ont été envoyés, et 9 arrestations orchestrées…

Lors d’une séquence vidéo, une photo a été conservée qui montre un policier en civil tirant  par les cheveux une prostituée nue pour l’interroger.

C’est cette image qui a provoqué la colère des internautes. Réactions…

网易中国网友

Les prostituées sont au plus bas niveau de la société, elles gagnent de l’argent difficilement, qui ont-elles provoqué ? Si [le gouvernement et la police] veulent faire quelque chose de significatif, pourquoi ne pas arrêter sur les fonctionnaires corrompus ?! Enfoirés de flics qui préfèrent mordre les faibles plutôt que les forts !

网易北京朝阳网友

Inhumains … les représentants de la loi doivent également la respecter…

网易上海网友

Envoyer 300 officiers de police, mais seulement 9 arrestations ! Seuls les fantômes [idiots] pourraient croire ça ! Beaucoup d’établissements ont  ud être prévenus d’avance… [Ceci est juste] un spectacle ~ ~

C’est ce dernier commentaire qui m’intéresse le plus. En effet, il faut savoir que si la prostitution est interdite en Chine (ce qui n’est pas le cas à H§ong Kong, où seul le racolage est prohibé), elle est cependant courante.
KTV, salons de massage, saunas, coiffeurs de rue.. sans compter les véritables maisons closes (qui existent, même si moins nombreuses qu’en Thaïlande ou aux Philippines, d’après Sex Slaves, The trafficking of Women in Asia) sont ouvertes dans toutes les villes, les provinces, des plus grosses aux plus petites.
Mais, la grande majorité de ces lieux appartiennent en réalité à la Police ou à l’armée, si ce n’est directement, au moins indirectement par des participations financières complexes et opaques.
Et les premiers clients de ces lieux sont également des hommes influents de l’Etat, des provinces, districts, du Parti….
Donc, lorsqu’un coup médiatique comme celui décrit ici est orchestré, il s’agit comme le dit l’internaute d’un show, d’un spectacle, pour montrer que le gouvernement agit.
En réalité, on peut penser qu’il s’agit d’un règlement de comptes entre différents membres du Parti, l’un ayant plus de pouvoir que l’autre, et cherchant à se faire bien voir de sa hiérarchie.
Il n’empêche, la réaction des internautes Chinois est intéressantes car ce qu’ils jugent, n’est pas tant la fermeture de ces lieux, que les procédés de la Police.
Si les prostituées ne sont pas condamnées par les « Netizens » (néologisme anglais formé de Internet et Citizen), en revanche, leurs macros le sont, et le manque de respect à la dignité humaine encore plus.

De plus en plus, le net chinois remet en avant des valeurs que l’on pensait oubliées, et s’exprime de manière virulente.
C’est peut-être pour cette raison que le Chef de la Net police en Chine (environ 100 000 hommes chargés de surveiller l’Internet) vient de déclarer qu’il fallait « renforcer le contrôle de l’Internet en Chine »…

Photos : 163.com

Une réflexion au sujet de « Prostitution en Chine, quand les internautes critiquent le comportement de la Police »

  1. eh ben… dire qu’à pékin, quasimment tous les salons de coiffure hébergent des filles de joies …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *