Les Monts Flamboyants sur la route de la soie

Turpan (Tulufan en chinois) est la première ville du Xinjiang sur la route de la Soie en allant vers l’Ouest. Oasis au milieu du désert, elle est réputée pour ses raisins (sans pépin !)

Après avoir visité les ruines de Jiaohe, l’ancienne capitale du Xinjiang, ainsi qu’admiré le minaret d’Emin, nous nous dirigeons vers l’Est, au coeur de la fournaise, le désert et la dépression de Turpan, deuxième endroit au monde le plus bas sur Terre après la mer morte (-150mètres) vers le village de Tuyougou, mais avant d’y parvenir, il faut traverser les Monts flamboyants, célébrés par l’auteur du « Voyage en Occident » (Wu Cheng’en, écrit sous la dynastie Ming)… mais aussi l’endroit le plus chaud de Chine (50°C en moyenne l’été, avec des )

A vous la visite !

                         Transport en commun…

Formés il y a des millions d’année, les Monts flamboyants tiennent leur couleur du fer contenu dans le sol

Une route moderne est maintenant accessible au milieu des montagnes

Les contrastes sont saisissants en pleine journée

S’étendant sur 98km, large de 9km, les Monts flamboyants s’élèvent à une altitude moyenne de 500 mètres

Au bord de la route, des séchoirs à raisin

Températures moyennes : 50°C

Ce ne sont pas les embouteillages de Pékin

Rien que pour le bonheur des yeux, les heures de route valent la peine

La famille au complet

Ne vous arrêtez pas visiter les grottes bouddhiques figurant sur les parcours touristiques chinois, elles sont vides et n’ont aucun intérêt…

A lire aussi :

Route de la soie, Xinjiang

Route de la soie, Gansu

2 réflexions au sujet de « Les Monts Flamboyants sur la route de la soie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *