Jiaohe, ancienne capitale du Xinjiang

Aux alentours de Turpan, on peut découvrir de nombreux villages ouïghours en ruine.

Autrefois étapes nécessaires sur la route de la soie, elles sont aujourd’hui des sites touristiques très fréquentés.

Si les ruines situées à l’Est de valent pas le coup, celles de Jiaohe, à 10km à l’Ouest de Turpan, valent vraiment la visite.

Reportage

Ancienne citadelle protégeant la région à l’époque des Tang (VIIe au Xe siècle), elle fut peu à peu abandonnée après la dynastie Yuan, vers le XIVe siècle. Construite en pisé, elle est aujourd’hui très endommagée ; elle comptait parmi ses principaux monuments plusieurs monastères bouddhistes, une pagode, un groupe de 101 stupas…


                                   Une ancienne rue de Jiaohe

                                      Porte d’entrée d’une maison en ruine

                       La cité de Jiaohe est immense (1,6 sur 0,3km)

                 Le temple de l’Ouest

                    La place principale de Jiaohe

                      Les ruines d’un temple se détachant sur le ciel lourd

              Panorama des alentours de Jiaohe

Et au milieu de la sécheresse, un canyon

Détruite par les Mongols, la cité fut abandonnée au XIIIème siècle

Prenez le temps de marcher jusqu’au bout de la cité

Au centre, un promontoire permet d’admirer l’étendue de Jiaohe (c’est là que s’arrêtent les touristes chinois pour faire leurs photos)

Jiaohe, contrairement aux tombes d’Astana, est très bien conservée

A 20 minutes de taxi, la promenade peut aussi se faire à vélo, qui sont autorisés dans l’enceinte de la cité. Échappez à la foule des touristes en marchant jusqu’au temple de l’Ouest, et vous sentirez la force qui émane de ces pierres.

Lieu très important pour les Ouïghours, il n’est qu’anecdotique pour les Hans, qui ne s’y arrêtent que 10 minutes le temps de la traditionnelle photo (que tout touriste se doit d’avoir).

Sur la route de Jiaohe, de nombreux « fakes » (faux anciens) sont remplis de touristes déversés par une foultitude de cars venus de toute la province.

A lire aussi :

A lire aussi :

Route de la soie, Xinjiang

Route de la soie, Gansu

3 réflexions au sujet de « Jiaohe, ancienne capitale du Xinjiang »

  1. Bon site et photos impressionnantes même si l’endroit n’a pas l’air des plus sympathiques.

    Bonne continuation

  2. @ GBF
    En réalité, et tu soulève un problème que j’ai longtemps eu en tête (et que j’ai toujours)
    C’est la puissance d’une photo.
    Et les photos que j’ai prises de Jiaohe ne me conviennent pas justement car il est impossible (ou du moins n’y suis je pas parvenu) de restituer l’atmosphère du lieu, duquel se dégage une énergie très forte !

  3. oh tu as quand même pas mal réussi avec la première et surtout la troisième…en accentuant un chouiila le contraste du ciel ça risque de donner très bien.

    En tout cas ça donne envie d’aller faire du noir blanc là-bas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *