Le barrage vert d’escorte de la jeunesse

C’est le Wall Street Journal qui a sorti l’affaire, reprise et analysée par Arnaud de la Grange, correspondant du Figaro en Chine, celle qui inquiète nombre d’internautes Chinois.
En effet,  même si l’Internet en Chine est en réalité un intranet, car les adresses IP (= adresse d’un ordinateur quand il va sur Internet) sont attribuées par le bureau de contrôle de l’Internet (en fait, 8 proxys existent entre votre ordinateur en Chine et la toile mondiale, permettant de filtrer les sites que vous visiter…) la nouvelle loi en application le 1er juillet va encore plus loin…

Présenté comme un logiciel de verrouillage des sites pornographiques pour protéger la jeunesse, ce nouveau « barrage vert d’escorte de la jeunesse » fait grincer bien des dents, à commencer par les défenseurs des droits de la liberté de la presse et des droits de l’Homme car la loi, prévue pour entrer en application le 1er juillet, propose l’installation dans les nouveaux ordinateurs d’un logiciel de prévention.

Les risques sont immenses de voir ce logiciel épier le comportement de l’internaute, de connaître tous les sites qu’il fréquente, et de fournir des informations au gouvernement, d’autant que les entreprises sur les rangs pour fournir ce logiciel sont, d’une part chinoises, et d’autre part déjà très proches de l’APL (Armée Populaire de Libération)

Les internautes chinois semblaient, mardi, voir d’un mauvais œil un dispositif de contrôle de plus sur une Toile déjà bien quadrillée. Selon un sondage du grand portail sina.com, 81 % des internautes estiment que ce logiciel va empiéter sur leur vie privée. Ils ont déjà été passablement irrités par le blocage de sites comme Twitter ou Flickr à l’occasion du 20e anniversaire de Tiananmen. Avec humour, certains se sont amusés à contourner la censure en ne parlant pas du 4 juin, mais du 35 mai…

(Le Figaro.fr)

Bref, nous qui avons déjà du mal à accéder à tous nos sites favoris, cela n’est pas prêt de s’améliorer.. Ce qui est intéressant, c’est qu’à l’occasion du vingtième anniversaire des événements de Tian An Men (le 35 mai comme en dit en chinois), le gouvernement a bloqué de très nombreux sites (tels twitter, myspace..) de peur que ne se propagent des informations sensibles, mais en réalité, on peut penser que ce fut une erreur car la plupart des jeunes Chinois aujourd’hui n’ont jamais entendu parler de ces événements, et le fait de bloquer leurs sites préférés leur a fait se demander pourquoi leur pays avait une si grande peur à cette date là…

Crédits photos : Reuters & AP Photos

4 réflexions au sujet de « Le barrage vert d’escorte de la jeunesse »

  1. Ca sera fait dans les cyber cafés probablement, mais pas sur que ça soit installé sur les Windows piratés vendus dans tous les vrais magasins de PC du pays… Et au pire ça s’enlèvera facilement. Et ça ne concernera encore moins Mac et Linux.
    — Woods

  2. Je suis d’accord avec Woods, d’autant plus que, comme tu le dis (Charles), les blocages qui ont été imposés pendant les jours précédant le 04 juin ont suscité l’interrogation des gens, et des jeunes en particulier. Si ces blocages n’avaient pas eu lieu, le chiffre des 81% que tu cites ne serait pas aussi élevé, je pense. Ces blocages ont, en quelque sorte, éveillé des esprits (là où le but était l’opposé ou, au moins, le statut quo).

    A propos de ces blocages justement, est-ce que c’était réellement pour éviter que des informations « sensibles » soient divulguées, ou juste pour éviter que des témoignages (pas spécialement « sensibles », mais des témoignages quand même) ne soient plus largement diffusés? (car il me semble que ce sont les sites communautaires qui ont été bloqués)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *