Robinson à Pékin, d’Eric Meyer

Lorsque Éric Meyer s’installe à Pékin en 1987, il est le premier journaliste français indépendant à résider en Chine. Pendant cinq ans, il va, tel un Robinson moderne, tenir le journal de son initiation à la réalité chinoise. Une initiation qui n’est pas de tout repos…

Impressions quotidiennes, voyages aux confins du Tibet ou de la Mongolie, visites d’entreprises organisées par le Parti, aventures rocambolesques avec une administration aussi rigide qu’omniprésente… Éric Meyer raconte une Chine en pleine mutation. Alors que s’est amorcé le virage vers la libéralisation économique, il assiste à l’éclosion d’un rêve de changement politique. Mais Tian An Men étouffe ce rêve dans le sang. Et Éric Meyer montre comment, de cette asphyxie, naît la Chine d’aujourd’hui. Chronique avisée d’une époque charnière et récit burlesque des aventures d’un Occidental dans l' » Empire du Milieu « , ce livre est à la fois un voyage plein d’humour et un document essentiel pour comprendre la Chine actuelle.

Dans cet ouvrage, Eric Meyer, créateur et rédacteur en chef de la revue Le Vent de la Chine, nous narre ces débuts de journaliste étranger à Pékin.

Comme le livre de Jean-Luc Dommenach, celui-ci se veut plus narratif qu’analytique, et le lire est un enchantement pour celui qui vit aujourd’hui à Pékin car on peut se rendre compte de la différence du mode de vie dans la capitale, et l’on peut comprendre certains vestiges, tel le Friendship Store (l’un à Sanlitun, l’autre à JianguoMen Wai), magasin d’Etat destiné alors aux étrangers qui ne pouvaient payer qu’en FEC (Foreign Economic Cooperation), une façon de justifier des prix alors exhorbitants des produits vendus.

Rapide et facile à lire, ce livre met en exergue le travail (et surtout les difficultés) d’un journaliste étranger en Chine. De nombreuses anecdotes ponctuent le livre, souvent amusantes, parfois inquiétantes (car rien n’a changé aujourd’hui), on a le droit aux détails de sa vite (officielle) en Corée du Nord, à la façon très chinoise de traiter l’information…

Bref, un bon moment de détente !

  • Broché: 237 pages
  • Editeur : Robert Laffont (7 octobre 2005)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2221103718
  • ISBN-13: 978-2221103715
  • Acheter sur Amazon.fr

2 réflexions au sujet de « Robinson à Pékin, d’Eric Meyer »

  1. Eric Meyer, il faut le lire mais ne pas le rencontrer car il est imbu de sa pseudo science et se prend pour M. Chine, ce n’est pas nouveau, je l’ai rencontré la première fois il y a 20 ans , il est insupportable et ne supporte pas la contradiction. De plus, maintenant qu’il gagne sa vie avec les hommes d’affaire,s il est tombé dans la langue de bois pour ne pas faire peur à son gagne-pain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *