Retour à Beijing

Déjà, vous avez vu ? Je n’ai pas mis dans le titre Pékin, mais Beijing, car telle est la dénomination officielle de la ville. La France doit être l’un des derniers pays au monde à continuer à appeler la capitale chinoise ainsi….  Mais non on n’est pas rigide…

Bon, juste un petit mot pour dire que je suis revenu à Pékin la semaine dernière, mais que, évidemment, Internet  ne marchait plus chez moi.

De même, j’ai voulu me faire couler un bon bain chaud tard le soir de mon arrivée (avec le décalage, je n’arrivait pas à dormir)… mais sans compter que nous sommes en Chine, et que l’eau chaude s’est arrêté de couler au 1/4 de la baignoire… Comme chez moi on ne peut acheter de l’eau chaude que le mercredi (oui je sais, c’est bizarre…), j’avais été prévoyant en ayant une carte de réserve. Donc, très fier de moi, me voilà essayant de comprendre comment et où exactement enfiler ma carte d’eau chaude dans un entrelacs de tuyaux et autres tubes de tout genre…

J’enfile…

Quelque chose semble tourner

« Hourra !!!! » M’écriais-je… ça marche…..

J’ouvre le robinet d’eauchaude..

Rien

comment ça rien ?

Non, rien de rien, même pas une goutte

Ah les salauds !

Pourquoi ça ne marche pas c’t engin là ?

Ce n’est qu’une demie-heure plus tard que l’eau tant attendue est revenue..

Ahhhh bonheur d’être de retour au pays…
Et dire qu’il y en a qui sont en France bien peinards, avec de l’eau chaude (et froide) potable, avec des rues propres.. les pauvres…. 😉

Par ailleurs j’ai trouvé une capitale calme, tranquille, qui se réveille après l’hiver.
Les travaux ayant été ralentis par le Nouvel An Chinois, on a presque l’impression d’être en France (et que tout traîne..). Les arbres dévoilent les premiers bourgeons. Le vent n’est plus aussi froid et cinglant que le mois dernier, j’ai repris ma moto…. peu de pollution, il fait beau, bon, presque chaud…
La ferveur qui avait gagné les habitants en ce début d’année olympique est lentement descendue, comme si l’heure était maintenant au sérieux et à la concentration de la dernière ligne droite…

Une réflexion au sujet de « Retour à Beijing »

  1. demain, je vais a Londres ou a London, a Barcelone ou a Barcelona , a Bale ou a Basel…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *