Pourquoi il faut détruire les Hutongs de Pékin

1193642143_cachecache-dans-un-hutong-hidding-in-a-hutong.jpgInsalubres, impraticables, les hutongs de Pékin et du Nord de la Chine ne devraient-ils pas être détruits ? Si ! Comment peut on laisser vivre dans de telles conditions (pas d’arrivée d’eau, pas de tout à l’égout…) les habitants de la capitale chinoise ?

Mon avis dans la suite de cet article

D’abord, petit définition :

Hutong est un mot mongol qui signifie « petite rue ». Typique de l’habitat du Nord de la Chine, les hutongs sont des petites ruelles qui serpentent entre les Siheyuans (les cours carrées, la maison des mandarins au début du siècle), empêchant le vent glacial de Mongolie de s’y engouffrer (lire plus dans cet article)

Aujourd’hui, il faut différencier 2 choses, les hutongs traditionnels, aux vieilles pierres et dans le centre historique de la ville tartare, et les constructions en briques datant des années 60.

Les premiers n’existent presque plus, et c’est dommage, ils ont été détruits et remplacé par des routes, des ponts, des parcs, et surtout des immeubles d’habitation ou de centres commerciaux.

Quant aux seconds, il n’y a guère que les laowais en manque de Chine pour adorer s’y promener et prendre en photo les habitants qui vivent dans la rue (leur logement étant bien trop exiguë pour y passer ses journées…)

Souvent sans tout à l’égout, les habitations ne sont pourvues ni d’arrivée d’eau ni de toilettes, obligeant les habitants, même en plein hiver, à se rendre dans les toilettes publiques (remises à neuf pour les JO de 2008, mais toujours dans un état de propreté douteux..)

Qui accepterait à Paris d’avoir de telles habitations dans le centre de la capitale ? Personne !

Pourquoi alors s’esclaffer dès qu’un hutong est détruit ? C’est la même chose, la Chine aspire de bon droit à la modernité et au confort qu’elle apporte, c’est pourquoi je suis pour la destruction des hutongs de Pékin.

1220506871_brochettes-dagneau-lamb-brochettes.jpg

Bon, très bien, ceci dit, que mettre à la place ?

Evidemment, ces zones de maisons basses, sans circulation automobile, plantées d’arbres sont très appréciables dans une ville de plus en plus étendue et stressante, c’est pourquoi il faut reconstruire des hutongs à la palce des hutongs !

Des parcs également, mais surtout refaire à neuf tous ces quartiers insalubres, en mettant l’électricité aux normes, l’arrivée d’eau et l’évacuation des eaux usées, et évidemment ne pas percer d’immenses routes qui nuiraient au calme de ces rues.

Vous devez vous dire que je raconte tout et son contraire, en disant d’un côté qu’il faut détruire, et de l’autre reconstruire.. C’est un peu vrai, car tels quels, les hutongs ne peuvent perdurer, et les conditions d’hygiène ne sont pas dignes d’une capitale, en revanche, il faut penser un urbanisme moderne, vert, qui donne la place à l’humain. Mais alors, qui mettre dans ces nouveaux quartiers ? Les habitants d’avant ? La plupart n’en auraient pas les moyens.. Des nouveaux riches ? Les ruelles perdraient de leur charme, et les petits commerces fermeraient…

La meilleure solution, surtout dans un pays socialiste, serait d’y laisser les habitants d’origine en reconstruisant leur maison avec l’aide de la ville…. Oh ! C’est amusant, c’est exactement ce qu’il se passe en ce moment, où nombre de hutongs sont remis à neuf grâce à des subventions de la ville.. Comme quoi, tout n’est pas noir en Chine…

1339490927_cachecache-dans-les-hutongs-hide-and-seek-in-hutongs.jpg

Une réflexion au sujet de « Pourquoi il faut détruire les Hutongs de Pékin »

  1. Ah oui, tout n’est pas noir en Chine, ils font même sacrément bien les choses parfois. Un ami a reçu pas mal de subvention pour renover un hutong qu’il avait acheté..;
    Le hic c’est qu’il n’a utilisé que 50% de l’argent pour cela et le reste dans sa poche mais bon. Ca progresse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *