Marketing éthique : pour rester connecté, déconnectez vous !

Avec les nouvelles technologies, il est de plus en plus courant de voir des gens, au restaurant, dans la rue, passer du temps ensemble.. mais le nez dans leur téléphone portable.

Notamment en Chine, lorsque vous allez en boîte de nuit, vous pouvez voir toutes les jeunes Chinoises à une table, en train de danser et d’envoyer en même temps des sms à toutes leurs copines, de chater sur QQ (équivalent chinois de MSN) ou de savoir s’il n’y a pas de meilleurs plans ailleurs… 

Ce phénomène, s’il n’est pas propre à l’Asie, y est particulièrement développé.

Dans ce cadre, un opérateur de téléphonie portable thaïlandais, (DTAC) a diffusé récemment une campagne de publicité particulièrement originale et bien pensée. Découvrez la dans la suite de l’article et donnez moi vos impressions.


Il est rare de voir un opérateur demander à ses usagers de consommer moins.

Quand toutes les compagnies au monde, peu ou prou, vous font miroiter toutes les fonctions, formules et abonnements vous permettant d’être connecté au monde entier, DTAC prend le contre pied et vous incite à renouer avec vos proches…

Réelle responsabilité d’entreprise ou bon coup de pub ?

4 réflexions au sujet de « Marketing éthique : pour rester connecté, déconnectez vous ! »

  1. Bonjour,

    j’avoue que même avec l’habitude, cette manie d’être en permanence « pendu » à son téléphone a le don de m’ennerver.

    Il y a quelques temps, nous mangions au resto avec des amis (pas les virtuels, les vrais). Mon fils était de l’autre côté de la table, le nez dans son téléphone.

    -Shenyang, le restaurant est situé à quel étage ?

    -12 ème !

    – Tu crois qu’il tiendra le choc ton téléphone ?

    Il l’a rangé de suite et ne l’a jamais ressorti ……. De la soirée.

  2. Bonjour,

    Je suis Neirda, auteur de Chinamobide, et j’aimerais me permettre un droit de réponse ici même car je n’apprécie pas beaucoup d’être traité avec condescendance. Je ne communique que très rarement sur ma manière de travailler sur ChinaMobide, et ne si je n’aime pas critiquer le travail des autres, je n’apprécie également que fort peu qu’on critique le mien, surtout de manière aussi vaniteuse et gratuite.

    ChinaMobide n’est pas fait dans l’esprit de racoler, comme on semble le sous-entendre ici avec pas mal de hauteur.
    Les articles que je traduis sont choisit selon les critères suivants : leur popularité, et éventuellement ce qu’ils disent sur la société chinoise, sans jugement de « bien » ni de « mal », ou aussi peu que possible. On ajoute à ça ma fatigue éventuelle qui des fois m’aide à choisir entre un pavé et une vidéo ou une BD.

    Bref, contrairement à ce qui est dit, il ne s’agit pas que de ragots trouvés sur des forums (bon, allez, des fois je me laisse aller à des articles de maquillage avant/après, parce que ça me fait marrer). Il s’agit également d’articles de presse, dont chaque source est -> explicitement <- signalée. Et parfois, rendre abordable ces faits, même ces « histoires de forums chinois » qui semblent récolter tant de mépris, est un travail loin d’être simple, que je passe parfois beaucoup de temps à essayer de transposer, et dont je me garderai bien moi-même d’en être satisfait. Toutes sont un certain reflet de la société chinoise dans lequel j’essaye de me garder de laisser mon opinion personnelle la plupart du temps. Si le contenu ne vous convient pas, blâmez-en les internautes chinois ou les journalistes chinois qui choisissent de les rendre populaires.
    C’est un blog que j’édite par passion, pour montrer ce qui intéresse les chinois (ou du moins les internautes) et leur façon de réagir, et non pas par obsession de quelconques classements.

    Sur ce, je vous souhaite une bonne continuation, et je vous souhaite également sincèrement de trouver un peu d’humilité sur le chemin.

    Neirda

  3. Quel telephone, vous avez vu un telephone ?

    Ca me fait penser qu’il faut que je change mon vieux CECT, que je n’ai même plus d’abonnement depuis plus d’un an.
    Non, l’iMachin ou l’Android, c’est génial dans le principe mais, c’est comme toute autre addiction..s’en servir 2 fois par semaine pour des raisons décisionnelles alors que jouer aux masssacres n’apporte pas grand chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *