Aux environs d’Almaty, à la frontiere du Kirghizistan, le lac Bolshoye Almatinskoye

Le Kazakhstan, s’il ne possède pas les plus beaux vestiges de la route de la soie en Asie Centrale, n’en est pas moins une destination fascinante.

D’un point de vue historique, comme nous l’avons vu dans les articles précédents, mais également d’un point de vue naturel, car les paysages de ce géant d’Asie Centrale révèle nombre de paysages grandioses, avec des lacs, des déserts, des steppes et des montagnes..

Promenons nous aujourd’hui dans les environs d’Almaty, plus précisemment à la frontière Kirghisque, autour du lac Bolshoye Almatinskoye


 

Arrivé au terminus, prendre une des voitures qui attendent pour continuer la route (environ 5km) jusqu’à la deuxième station, GES2

 

Vue du départ de la randonnée

La montée est rude, 1 500 mètres de dénivelé dont une grande partie sur des escaliers longeant la conduite d’eau

 

Graphitis

 

Paysage alpin ?

 

Les montagnes du Tian Shan

Réparateur de poteau électrique


Cabane de pêcheurs au milieu du lac. L’installation permet également de prendre différentes mesures de contrôle des eaux.

 

Au fond, le Kirghizistan (ou Kirghistan)

 

Les neiges éternelles des Tian Shan (massif montagneux séparant le Kazakhstan de la Chine)

 

Petit village isolé

 

Récolte de champignons

 

Le lac fait environ 1,6km de diamètre et est situé à 2 500 mètres d’altitude

 

N’approchez pas trop du lac, ou les gardes côtes vous réprimanderont, car vous n’avez pas le droit de traverser la frontière ici…

 

L’eau des montagnes, en plus d’être potable, est très appréciée des Kazakhstanais, qui viennent remplir leurs bouteilles directement à la source

 

Vestiges du progrès soviétique, encore en service aujourd’hui

 

Aire de repos pour touristes (sur la route du retour)

 

Marriage en grandes pompes, un hummer limousine !

 

Pour le marriage, on fait venir des tigres !

 

 

Vue panoramique. En continuant 8km (pour atteindre 2 750m), on arrive à l’observatoire astronomique des Tian Shan, où il est possible de passer la nuit.

 

Pour se rendre au point de départ de la randonnée, prendre le bus qui part du rond point Al-Farabi ( près Navoi et Saina) puis prendre le bus 28 jusqu’à la station hydro électrique GES1

A découvrir aussi :

3 réflexions au sujet de « Aux environs d’Almaty, à la frontiere du Kirghizistan, le lac Bolshoye Almatinskoye »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *