Un voyage au Kazakhstan commence par Urumqi

Les vols directs de la Chine au Kazakhstan sont inexistant, ou alors très très chers (environ 2 000€ l’aller / retour).

Il faut donc passer par Urumqi.

Depuis Shanghai, la compagnie low cost Spring Airlines (China-sss.com) propose des tarifs très intéressants (1800 RMB AR).

Même si la capitale du Xinjiang est de plus en plus « hanisée », le vieux quartier, autour du grand bazar (Da Bazar) conserve un charme d’Asie centrale, vibrante, émouvante, et grouillante.. reportage en photos du marché de nuit….

Des stands de part et d’autre de l’allée vous proposent du mouton, des brochettes, des nans, de l’agneau, des fruits frais…

 

Un gamin fait une démonstration de noun cha kou

 

Un vrai ninja !

 

Les Ouïghours sont une ethnie turcoïde, très différente des Hans

 

La religion majoritaire est l’islam

 

Des Ouïghours applaudissant des touristes Hans s’essayant à la danse du ventre dans un restaurant voisin

 

 

A l’aéroport d’Urumqi, tout est marqué en 4 langues :

Ouïghour, Mandarin, Anglais et Russe

En effet, au début du siècle, la Russie possédait une grande partie de la Kashgarie (l’ancien nom du Xinjiang), mais nous reviendrons dessus plus tard lorsque je parlerai du livre The Great Game.


A découvrir aussi :

2 réflexions au sujet de « Un voyage au Kazakhstan commence par Urumqi »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *