Cambodge, ce pays qui a tant souffert

S’il est un pays d’Asie du Sud-Est qui a souffert, c’est bien le Cambodge. Pendant des années, les monstres Khmers Rouges ont tué, sans distinction, leurs propres frères, aveuglément. Juste parce que l’on portait des lunettes, on passait pour un intellectuel, on été zigouillé. Parce qu’on était moine, on était zigouillé..

Plus de la moitié du peuple cambodgien a été décimé, soit directement par l’armée des KR, soit par les innombrables mines laissées par les dirigeants derrière eux lorsqu’ils ont fui le pays face à l’invasion vietnamienne (qui sera celle d’ailleurs qui mettra un terme à la dictature..)

De plus, L’ONU et de nombreux pays ont fait une énorme erreur d’appréciation en protégeant les dirigeants KR pendant des années, dont le procès de certains de ceux-ci ne s’est tenu il y a seulement quelques mois à peine.

Aujourd’hui, le Cambodge est un pays à voir absolument, et ses paysages, ses restes coloniaux et son immense passé n’ont d’égal que la gentillesse de la population.

Petite promenade sur la Côte et dans les temples d’Angkor.

Oies vivantes sur une moto dans un marché près de Kep

 

Enfants du Mékong

 

 

Pirogues

 

Pêcheur sur pirogue à Kep

 

 

 

La sirène de Kep, l’emblème de la ville

 

Vue depuis le village des pêcheurs

 

LA moto de l’Asie du Sud-Est

 

Passé colonial, la ville de Kep était l’endroit de villégiature préféré des Français

 

Ecolières rentrant de l’école

 

Coucher de Soleil dans les temples d’Angkor

 

 

Angkor Wat, le plus célèbre des temples

 

Statue façon lomo

 

 

Détail d’une fresque à Angkor

 

 

 

Les singes en liberté, trop nourris par les touristes sont agressifs et n’hésiteront pas à vous piquer votre sandwich..

 

Photo de mariage à Angkor

 

Moine allant au temple

 

La végétation du Ta Prohm en fait l’un des temples les plus impressionnants à visiter

 

Ruines du Ta Prohm

 

 

Séance photo

 

Le Bayon, le temple aux milles visages. A visiter vers 16h

 

 

 

Transports en commun

 

Attention, passage d’éléphants !

 

 

Un sourire cambodgien

 

Rencontre dans le bus

 

La grande sœur surveille son frère

 

Sihanoukville, ce sont aussi des plages isolées du vacarme de la ville, et des bungalows pour se reposer.. (vue du Shanti Shanti, le dernier au bout de la plage, tenu par des Français)

 

 

 

 

Dans le quartier des routards, sur le lac

Panorama d’Angkor

 

Dans la campagne autour de Kampot (célèbre pour son poivre..)

 

Vue sur la rivière Tonlé Sap à Phnom Penh

 

La verdure du site d’Angkor

 

A voir aussi :

5 réflexions au sujet de « Cambodge, ce pays qui a tant souffert »

  1. Vous dites : « De plus, L’ONU et de nombreux pays ont fait une énorme erreur d’appréciation en protégeant les dirigeants KR pendant des années… »
    Il serait également bon de souligner que les KR ont été formés, protégés, aidés, soutenus, armés et conseillés (il y avait des conseillers militaires chinois chez les KR) par la Chine ! La Chine a une responsabilité indéniable dans le génocide cambodgien. Elle le nie et quand on lui demande des comptes, elle explique qu’il ne faut pas s’immiscer dans les affaires intérieures du Cambodge !

  2. Bonjour Pascal,
    Vous avez entièrement raison et merci de le préciser, je n’ai pas explicitement nommé la Chine, car ce n’est pas la seule.
    Rappelons d’une manière générale que la plupart des dictateurs communistes en Asie (Ho Chi Minh, Pol Pot…) ont été formés par les communistes et intellectuels… Français !

  3. J’y suis allée 2 fois ces 2 dernières années.
    Je retrouve dans vos photos toute l’ambiance que j’ai aimé. Merci!

    Effectivement, la France a formé tous les intellectuels et communistes de l’époque. Et finalement, les communistes se sont servis de cet enseignement et des valeurs inhérentes pour massacrer les intellectuels… Des valeurs communes et des interprétations différentes.

  4. je rejoins Pascal sur la présence des chinois au momment du génocide et que dire du Vietnam qui aprés l’invasion sont toujours trés présent que ce soit dans la vie politique, l’économie etc………….. mon peuple souffre toujours……………. la corruption, la déforestation ,les expulsions etc …………….

  5. :-/
    Nous avons perdu la moitié de nos membres de famille. Et en plus, j’ai perdu un mari (armée de l’Air, demandé par les Khmers rouges de rentrer dans la capitale pour srvir l’Angkar) et un bébé, mal nutri.
    Il y avait des familles enièrement décimées. ILes KR recopient absolument sur le modèle chinois et pire encore. Les Chinois ont armé les KR, de l’artillerie lourde. Les communistes ont pris leurs sources « intellictuelles » en France : Khieu Sam Phan, Ieng SAri, Ieng Thirith (sa femme), Khieu Ponnari, la femme de Saloth Sâr (devenu Pol Pot, peut-être « Politique Potentiel ». Le jugement est presque « symbolique ». Les âmes perdues ne sont jamais consolées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *