Le marché aux animaux de Kashgar, première partie

Ils viennent de toute l’Asie centrale, avec leurs chameaux, leurs chèvres, leurs chevaux, leurs ânes, les enfants dans les bras, sur leur charrette.

Ils ont parcouru des routes poussiéreuses toute la nuit pour arriver aux premières lueurs dans la ville de Kashgar, sur le marché aux animaux, le plus grand d’Asie, et réserver le meilleur emplacement pour la journée.

Tous les dimanche se tient en effet le marché aux animaux de Kashgar, plus de 100 000 personnes qui vendent et achètent moutons, vaches, chevaux, chameaux.

Un foutoir incroyable, une atmosphère magique.

Le mieux est de s’y rendre dans l’après midi, quand les acheteurs ont déjà fait le tour des bêtes et les chargent dans leurs camions.

Reportage photos

Le gardien du parking aux ânes

 

Après de longues heures de route, la sieste s’impose..

 

Vieil homme Ouzbek

 

Casquette typique du Xijiang

 

Jeune fille au foulard

 

Marchands de tapis tadjiks

 

Toilettes au design ouïghour

 

Grand père et son petit fils

 

Certaines femmes s’épilent les sourcils, d’autre les forcent, minorité tadjik

 

Vieil homme avec l’un des chapeaux typiques de la minorité ouzbeke

 

On regarde les bêtes avant de se décider

 

Salle de télévision dans la rue

 

Un acheteur content, fier de sa vache

 

Pas de pitié ! Pour faire monter la vache dans le camion, on lui tord la queue..

 
 

On fait monter le bœuf dans le camion..

 

Raseur de moutons

 

Les moutons et les chèvres sont attachés les uns aux autres par le coup, sans pouvoir bouger

 

On tâte avant d’acheter

 

 

Négociations sur le marché aux animaux

 

Jeune bergère ouzbeke

 

Les barbes des vieux, tout une ambiance..

A lire aussi :

Route de la soie, Xinjiang

Route de la soie, Gansu

Une réflexion au sujet de « Le marché aux animaux de Kashgar, première partie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *