Les calmes de Sanlitun

Pour faire écho à l’article de Camille, voici comment nous avons vécu la cérémonie d’ouverture.

Dans le nouveau Village de Sanlitun, une foule calme (à part quelques mexicains accompagnés de 2 ou 3 jeunes filles chinoises qui mettaient un peu d’ambiance dans leur coin) s’était rassemblé devant l’écran géant installé par Addidas juste à côté de l’Apple Store (et de Nike, qui a du regretter la location non stratégique de son emplacement ;-))

En fait, pour rejoindre Camille, les délégations des pays totalitaires ont toutes été très fortement acclamées, à se demander s’il n’y avait pas eu des consignes parmi les « Volunteers » pour enthousiasmer les foules.

La France n’a suscité que peu d’intérêt, alors qu’à chaque apparition de Hu Jintao, la foule se levait et l’acclamait ! Enfin une nation qui oublie le temps des jeux qu’il existe une Chine à deux vitesses.

Alors pourquoi cette différence entre Gulou et Sanlitun ? Pourquoi on empêche les uns de profiter d’un tel spectacle et qu’on autorise les autres à se rassembler ?

A mon humble avis, pour une raison de caméras.. Sanlitun en est truffé, tout y est éclairé comme dans le nid d’oiseau, en plus l’écran était dans une sorte de cour, facile à cerner en cas de soucis.. Alors qu’à Gulou, les rues sont sombres (malgré les monstrueux projecteurs qu’ils ont installés pour éclairer les tour du tambour et tour de la cloche) et les habitants peu contrôlables, d’autant moins qu’ils sont depuis quelques temps échauffés par la destruction de leurs maisons dans ce quartier qui est pourtant l’un des plus vieux de Pékin.

Une chose dans les deux cas, la présence de la police en uniforme (et on voyait des gradés au ventre bien rond accompagnés de jeunes premiers tout maigrichons…), de gardes d’on ne sait où (des gringalets de 17 ans flottant dans leurs uniformes trop grands) et surtout beaucoup de policiers en civil, en train de surveiller, repérer et informer.

La vérité dans tout ça, c’est que Pékin a une peur bleue des rassemblements, et que la police ne sait pas maîtriser des foules, et préfère éviter que ne se reproduisent les événements que l’on connaît. Ce qui explique également la fermeture de la Place Tian An Men.

Au passage, je vous recommande ces très bonnes photos et cet excellent article d’Un Oeil sur la Chine

Une réflexion au sujet de « Les calmes de Sanlitun »

  1. Pour ce qui est de l’acclamation de la Coree du Nord (plus beaucoup de pays totalitaires de nos jours), n’oublions pas la guerre de Coree et le nombre important de Chinois qui y sont morts… Cela cree des liens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *