Comment je suis resté bloqué à la frontière chinoise sans n’avoir jamais quitté la Chine !

Vous connaissez le film « Le Terminal » avec Tom Hanks ?

Mais si, vous savez, ce type qui se retrouve coincé dans un aéroport pendant plusieurs semaines sans pouvoir en sortir.. hé bien, cela a bien failli m’arriver, grâce à l’absurdité chinoise…

Non je vous jure ne rigolez pas, j’en ai pleuré de rage sur le moment.. allez, lisez la suite que je vous raconte..

J’étais parti à Canton pour le travail et devais revenir le mardi soir tard à Pékin, donc, remarquez bien, je restais dans les frontières Chinoises… jusque là, tout va bien.

Je sors de l’avion dans les premiers, un livre passionnant à la main (je vous en reparlerai dans ma nouvelle rubrique « Lire en Chine ») et m’engage sur la passerelle, car nous avions atterri « au contact » (terme qui désigne que l’avion était relié au terminal par une passerelle, à l’inverse du terme « au large » où il est nécessaire de prendre une navette pour rejoindre le terminal), ce qui est plutôt rare à Pékin.

Je remarque en sortant que la porte de la passerelle est ouverte, avec des passagers qui attendent devant. Je ne me pose pas de question, il arrive souvent que la porte de la passerelle soit ouverte, et encore plus souvent que des passagers attendent leurs amis.

Je continue, mon livre à la main, et passe devant deux employés de l’aéroport qui attendent en bout de passerelle et qui me laissent m’introduire dans le bâtiment sans rien me dire.. Je marche donc sans réellement noter qu’en effet, je ne vois personne devant moi.. qu’à cela ne tienne, je monte l’escalator, marche le long des immenses couloirs vides..

Puis je me dis au fur et à mesure que les couloirs en question ressemblent étrangement à ceux des arrivées internationales…

En effet, je me retrouve 10 minutes plus tard, devant les bureaux de la quarantaine et de l’immigration.;

Hahaha ! me dis-je en moi-même, voilà une situation bien cocace.. J’interpelle un agent que je crois réveiller, lui expliquant que j’arrive de Canton et que je ne comprends pas ce que je fais à l’arrivée internationale. Lui montrant mon billet ainsi que mon visa en règle, je me dis qu’il va me laisser passer.

Non, retournez d’où vous venez ! Me lance-t-il avec la gentillesse habituelle de tout bon Pékinois qui se respecte !

Il est à ce moment 23h15.

Je refais le chemin en sens inverse (10minutes..). Essaye de trouver à quelle passerelle l’avion s’est arrêté, rencontre une agent(e) de sécurité.. qui ne comprend rien à ce que je lui explique « non non ! Vous n’avez rien à faire là, cet espace est pour les arrivées, pas pour les départs » – » Mais je sais bien, mais je viens d’arriver.. » 10 minutes d’un dialogue de sourds me font me décider à retourner voir mon douanier…..

23h40

Je retourne aux lignes de l’immigration

Une femme, plus intelligente, me fait passer (ouf me dis-je) pour me conduire au supérieur du soir (hé non faux espoir, ce n’était pas vers la sortie), qui est, je le sens immédiatement, ravi de passer sa soirée à l’aéroport alors qu’il y avait un super match de foot à la télé..

Bref, je ré explique mon histoire, personne ne me crois (ou me comprends, je savais que j’aurais du bosser plus mes cours de chinois) et l’on me dit de m’assoir.

Et c’est là, à 23h50 un mardi soir, que je me suis revu faire le remake du rôle de Tom Hanks dans son film « le Terminal » car à la chinoise, on me dit de me s’assoir (avec la fameuse phrase chinoise « attendez un instant ») sans me donner d’explications…

Et là, c’est pire qu’avec la police française, il ne faut surtout pas montrer de signe d’impatience ! Surtout ne pas dire que c’est de leur faute si on m’a laissé rentrer dans le terminal au lieu de descendre la passerelle, ne pas dire que tout mes documents sont en règles et qu’il n’y a aucune foutue raison de me laisser poireauter..

Ne pas s’énerver quand on voit le policier en charge demander aux débarquants (internationaux eux, les vrais) de faire une file parfaite avant de passer l’immigration.. arghh j’enrage intérieurement, je pleure de rage, car cela dure maintenant depuis 2 heures..

Je ne voyais vraiment pas comment m’en sortir. Je n’avais jamais quitté la Chine, mais j’étais maintenant en-dehors des frontières de l’empire du milieu….

Quoi de plus absurde ?

Me risquant plusieurs fois à demander ce qu’il se passait, je me voyais répondre à chaque fois « attendez  et asseyez vous ! »….

Enfin, à 2h30 du matin, le miracle.. un employé de Air China arrive, me réceptionne, en remerciant longuement le gentil policier de m’accorder cette faveur…. s’excuse mollement de la situation et me dit que le problème est réglé, je vais enfin pouvoir rentrer chez moi..

Mais attention, on est en Chine, donc ce n’est pas fini !

Au lieu de me faire descendre l’unique escalator me permettant d’arriver dans le territoire chinois, non non non, nous sommes retournés avec cette charmante hôtesse, jusque dans la passerelle de l’avion (qui n’était plus le même bien sûr).. après avoir essayé différentes passerelles car elle-même se perdait dans les couloirs..

Nous avons descendu l’escalier qui menait sur la piste, où une voiture Air China m’attendait pour m’emmener (en faisant un détour immense) au terminal des arrivées domestiques…….

Bref, une histoire à la chinoise qui m’a fait arriver chez moi à 3h20 du matin…..

Je ne souhaite à personne de connaître la logique chinoise….

16 réflexions au sujet de « Comment je suis resté bloqué à la frontière chinoise sans n’avoir jamais quitté la Chine ! »

  1. Pourquoi n’as tu pas passer l’immigration vu que tu etais en regle au lieu de poireauter?

  2. RG…
    Bonne question !
    J’aurais moi même aimé comprendre pourquoi, d’autant que je n’avais aucun bagage à récupérer !! ;-(

  3. Ca mérite vraiment le tag d' »histoire incroyable »…

    Je ne suis passé qu’une fois par Pékin, en transit pour aller à Séoul et j’avais déjà doucement halluciné quand la douane m’avait demandé de remplir une déclaration d’entrée sur le territoire chinois (complète avec « adresse où vous resterez en Chine » : bin l’aéroport, crétin, je suis en TRAN-SIT) immédiatement suivie d’une déclaration de sortie du territoire.

    Mais bien sûr, ce n’était rien par rapport à ton aventure.

  4. ooh le pauvre petit qui a du attendre 3h15 sans information.

    franchement faudrait ptêt relativiser et se rendre compte qu’il y a quand même pire dans la vie….

  5. Merci d’avoir raconté ton histoire, c’est tout de même ahurissant que personne n’ai eu la présence d’esprit de t’expliquer ce qui allait t’arriver. On dit que la Chine est le pays de l’éternité…

  6. * Jérôme : Je ne suis donc pas seul…
    * Fred.. On est bien d’accord, et je n’ai d’ailleurs jamais dit que c’était la pire des situations au monde…
    * Seb. En effet, la notion de temps n’est pas la même que chez nous…

  7. @ fred : j’adore ton commentaire completement faux-cul, genre « faut pas oublier la misere dans le monde, les gens crevent de faim, ya des guerres, meeeeerde »
    bah moi, ca m’empeche pas de me plaindre parfois, et je ne me sens pas coupable en plus… ah, je suis mauvais…
    non, franchement, fred, faut pas deconner…
    @ Charles : c’etait un article assez interessant, et n’oublie pas la misere dans le monde la prochaine fois!!

  8. Incroyable histoire 🙂

    Content de voir que tu t’en es sorti. Les autres passagers de ton vol, eux, avaient compris qu’il fallait rester pour être transférés ?

    Je me rappelle un cas similaire, une fois mon père s’est fait interroger pendant plus d’une heure car il venait de passer la frontière Mexique, Usa sous passeport français, et que la fois précédente il était passé sous passeport mexicain. Il m’a raconté avoir été assimilé à un terroriste et autres…

    Un énorme déploiement de moyens qui n’a servi à rien, sauf à se rendre compte qu’on venait de perdre une heure de ntore journée shopping

  9. Quelque chose que je ne comprend pas, pourquoi n’as tu pas essayer de passer le controle comme les autres ?
    Tu remplis le petit papier et je suis sur que les douaniers vérifient seulement que ton visa est en regle et ton passeport vrai. A mon avis, ca serait passé.
    Si quelqu’un s’y connait en termes de controles douaniers, qu’il nous éclaire !

  10. 😀 Je ne suis pas étonnée. J’ai déjà compris depuis longtemps qu’en CHINE il faut toujours être sur ses gardes. Moi, je suis une mamie de 64 ans alors on me fout la paix, mais je sais qu’ils sont moins sympa avec les jeunes (chinois ou étrangers). C’est la loi du plus fort, celui dont le statut social lui permet d’emm… le plus faible.

  11. Hallucinant… d’autant plus que ça m’est aussi arrivé, mais en france il n’y a que quelques années… J’avais environs 12 ou 13 ans (j’en ai 16 présentement). Je voyageais seule, j’allais rejoindre une amie, histoire de passer 2 semaines avec elle et sa famille. Des vaccances de rêve quoi, mais même si j’avais des papiers en règles, on croyais que j’étais débarquer illégualement et que je fuyais mon pays (je suis canadienne). Bref, je compatise ce moment désagréable.

  12. Et oui bonjour la Chine moi je suis en Chine depuis 5 ou 6 semaines également pour le travail. Avec les intempéries puis des prolèmes proffesionnels, j’ai du repousser mon départ me faisant sortir de la validité de mon visa. Maintenant que mon travail est fini, je suis bloqué ici sans visa car c’est Nouvel an et les gentils polocier que l’on voit partout ne veul pas signer mon passeport pour que je puisse prendre mon avion, qui vient d’ailleur de repartir sans moi. Grâc à celà je doit attendre 2semaines avant de rentrer la maison. Sa fait long surtout après 6semaines ici. Mais bon comme tu dis faut de la patience en Chine quand on dis 2 jours, on c’est que c’est 6…

  13. Ce type d’aventure arrive dans tous les aeroports, y compris a CDG ou j’en ai ete le temoin (dans les nouveaux terminaux les passerelles coulissent verticalement entre l’etage des arrivees et celui des departs et il arrive que les passagers soient accidentallement debarques dans la zone des departs, ce qui est encore plus problematique). Je pense que le douanier a fait son travail comme n’importe quel douanier, la situation est aussi etrange pour lui et il se doit de verifier la situation meme si des elements sautent aux yeux. Je ne fais pas de difference entre cette soit-disant « logique chinoise » et la « logique francaise » qui est probablement infligee aux immigres en France…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *