Vache à hublot, ils sont tombés sur la tête

Voici une « innovation » des services de l’INRA (Institut National de la Recherche Agricole) : Des vaches à hublot.. Non non non, ce n’est pas une plaisanterie… Lisez la suite de l’article pour découvrir plus de photos et une vidéo… beurk….

Photos extraites du site de Cels

Vidéo extraite de Le Lombric (hébergée sur mon serveur cause censure en Chine)


D’après les chercheurs, ce hublot, qui donne accès à l’un des estomacs de la vache, permet d’analyser de manière simple et non douloureuse le contenu de ce qu’elle mange, afin de lui fournir plus tard la meilleure nourriture possible….

Je suis presque étonné que ce soient les Français qui aient inventé ça.. De la part de la Chine, cela ne m’aurait pas surpris.. Enfin, cela arrivera bientôt, non ?

64 réflexions au sujet de « Vache à hublot, ils sont tombés sur la tête »

  1. p… c’est horrible, je vais faire des cauchemards cette nuit. Ca m’a fait remonter a la tete le film « Dune » ou on voit un type qui a une valve sur le coeur

    a propos , je me suis inscrit a la newsletter mais je ne recois les nouveaux post qu’une fois sur 3

  2. De la débilité profonde, je suis pas raciste mais par moment les chinois font jamais rien pour arrnger leur cas !!

  3. Voici une « innovation » des services de l’INRA (Institut National de la Recherche Agricole)

  4. NON MAIS AU SECOURS !!
    Si vous etes trop bete pour pas vous rendre compte de la supercherie c dommage pour vous !!
    comment voulez vous kune vache puisse vivre comme ca !! c affolant ce ke les gens peuvent croire en regardant internet de nos jours !
    en tout cas bravo a cette personne ki a du bien samuser avec des effets speciaux dignes des robins des bois !

  5. @kaio, c’est tout à fait vrai, le soucis là, c’est que tu es tellement lobotomisé par internet que tout ce qui sort de l’ordinaire, bah pour toi c’est un fake.

    C’est malheureux.

  6. Ce que vous voyez est le resultat d’une operation qui sert a resoudre un probléme de mortalité chez les vaches notamment l’etouffement. on en voit sur plusieur vache dans les expertises car malheuresement on ne peut savoir si l’on peut réagir a temps que sur plusieur specimen c’est malheureux mais la seule solution. en clair si une vache est affublée de cet accabis c’est qu’elle allait mourir….
    Tout ça pour dire qu’il ne faut pas se fier au apparence et que c’est comme un drain sur un homme aprés une opération je suis technicien agricole et cette solution permet la survie des races laitiére et d’agriculteur voila…

  7. Hey bien…. je suis étudiante en Santé Animale et laisser moi vous dire que ce n’est pas rare ces choses là et même très utile. Les vaches vivent très normalement et ne s’en rendent pas vraiment compte. On s’en sert aussi pour étudier ce qui se trouve dans leur estomacs (les bactéries…. maldies… etc.) Ce n’est pas aussi pire que sa à l’air!

  8. ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ses inhumain de faire sa ses degelasse ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( ;-( :-C :-C :-C :-C :-C :-C 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 :-C :-C :-C ;-(

  9. ho oui gen , tu as raison , ce n’est pas si terrible …
    si je t’attrape et que je te mets en place un poche de colostomie aprés t’avoir fait une collectomie et aussi a y être 2 drains d’ureterostomie ! tu serais tranquille , plus besoin de tirer la chasse … penses y !!!
    c’est assez penible en chine de voir des ours avec des « gilets de fer » juste pour prendre la bile par un petit robinet pour soigner nos hémorroïdes à nous les humains , la france devrait être plus humaine envers les animaux !

  10. ca sert à augmenter la productivité des vaches en lait de 10 fois.
    Tiens ! on devrait faire la même chose pour les humains. …

  11. je ne suis pas d’accord avec la plus part des réaction. d’abord la vache ne souffre pas, c’est une opération qui se fait sous anésthésie . de plus cette expérience à des intérêt agronomique et zoologique. elle nous a permis de mieux connaitre le système digestif d’une vache( qui est beaucoup plus complexe que le notre) et qui permet ainsi de mieux la soigner en cas de maladie. mais aussi de mieux les nourrir car je vous rappelle tout de même que se sont c’est même vache qui vous nourrissent…(lait, viande). pour ceux qui veulent vraiment se rebellé sur la condition des animaux, parler un peut plus des bêtes sur lesquelles ont teste les cosmétique ou les OGM, elles elles sont à blâmer.

  12. je suis du même avis que shanarra… pensez ce ne serait-ce qu’un instant aux animaux de labo. ils sont testés, utilisés à des fins commerciales. si ça ce n’est pas honteux… torturer des bêtes pour ensuite vendre des cosmétiques… et bien si j’avais à choirsir perso entre les hublots et les tetes en labo, je n’hésite pas une seconde… LES HUBLOTS !!! en effet, ils ont été installés sur ces bovins à des fins purement scientifiques, et donc pour mieux maéliorer leur quotidien, mieux gérer leur santé, certaines pathologies, principales digestives… maintenant, chacun son avis !!! 😉

  13. ach so ! c’est sûr que si vous buvez du lait et tous les produits qui en sont dérives(je vous rapelle qu’en médecine chinoise le lait ou LAID !!! est un produit de nature froide , il apporte de l’humidité et du froid sur le poumon et cause donc toutes les patho depuis le nez jusqu’aux bronchioles ainsi que les patho du gros intestin puisque zhang/fu = poumon/G.I)….comme les veaux , ils vous faut entretenir le lobby , mais au fait , vous n’avez pas encore une solution pour éviter à vos monstres de lacher du méthane , car on dit que c’est trés nocif pour le réchauffement planétaire , moi je vais y réfléchir pour mes patients , une petite anastomose jéjuno-rectale , ça fait un circuit fermé , ça fait pas mal en adjoignant un antalgique majeur , et puis dans le métro ça sent plus , personne veut essayer ,,, zai tian

  14. 😯 pourqu’oi faire sa??? cela ne sert a rien!!! je suis choquée par ce que vous faites

  15. Y’en a qui prennent même pas la peine de lire les comm’z des autres… C’est FRANCAIS et ça a un interret agronomique certain. C’est clair que c’est pas joli à voir… mais après si ça permet de faire soufrir moins d’animaux et de diminuer les causes de mortalité c’est une bonne chose. Et non ce n’est pas un canular, j’ai vu des vaches hublot de mes propres yeux et elles avaient pas l’air de souffrir plus que les autres…

  16. biensûr qu’elles ne souffrent absolument pas !!! nous humains qui avons des tas de piercing partout sur le corps, on souffre les premiers jours et après la cicatrisation plus rien !!! et pourtant ces piercings ne servent absolument à rien !!! alors MERDE arrêtez de dénigrer cette technique qui n’est pas moins qu’un « énorme piercing abdominal bovin » !!! il faut être tout de même censé et logique pour répliquer sur un tel sujet !!! ok, effectivement ce n’est pas agréable à observer mais c’est l’avancée médical et surtout vital que cette expérimentation a été instaurée !!! enfin cela dit, chacun son opinion !!!!! 😉

  17. je suis d’accord avec vous c’est dégeulasse
    mais elles ne souffrent pas
    une ptite piqure et hop au dodo
    cette expérimentation existe de partout dans le monde mais une petite chose a préciser cela existe en masse chez nos voisins américains. les vaches hublots sont testés c’est grace a elles aussi que l’on avance sur le progrès.
    si il y a des animaux a plaindre mieux qu’elle se sont les tests medico’ maquillage et tout ce qui s’en suit

  18. Mon dieu LOL c’est désespérant de lire tant de bétises. et ces dijeuns qui répètent en coeur les phrases toutes faites du genre : travailler plus pour gagner plus. Je n’ai pas regardé la vidéo car l’émission est passée sur Arté il y a qq mois. Avec traduction et tout et tout. Non Melle ce n’est pas la logique de la recherche médicale, rien à voir, à part le fait qu’il faut bien sûr un acte chirurgical et les vétérinaires ne diront jamais que c’est inutile car au moins ça leur donne du boulot. Dans le reportage, on voit le fermier enfoncer son bras jusqu’à l’épaule) à l’intérieur de la vache (dévisser/revisser le bouchon)pour y déposer/délayer, une pillule et de la flotte. Ce mélange est fait pour que la vache donne plus de lait, plus vite. Quelle connerie ! à vous dégouter du lait : il contient un médicament accélérateur de lait (on sait pas si c’est de l’huile moteur car ils ne le disent pas) 😮 et de la flotte à gogo pourtant le lait n’avait déjà plus beaucoup de gout. C’est navant aussi, d’entendre le fermier (ou plutot le traducteur), annoncer que ces vaches donnent 100 000 litres par an au lieu de 20 000… Povres betes, elles doivent en avoir bobo aux mamelles ??? povres jeunes, vous êtes aussi bêtes que les animaux. Non pardon beaucoup plus betes que les animaux.
    d’autres pillules ou « produits interdits » peuvent être introduits dans la panse, permettant à la vache d’avaler plus de nourritures plus vite, car sa mastication et sa digestion……………. c’est TROP LONG : NATUREL MAIS PAS RENTABLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! mais ouvaton. enfin tant qu’il y aura autant d’abrutis qui votent, on est sûr de ne pas sauver la planète. L’avenir appartient aus jeunes = povre de nous ou courage fuyons. Povre jeunesse sacrifiée ! j’ai honte LOL

    C’était une émission bien européenne, avec plein de bonnes intentions et bons conseils pour devenir un vrai bon agriculteur des directives de merde de l’union européenne ou « pensée unique ». Les chercheurs pas géniaux qui ont pensé à cette façon d’agir sont certainement persuadés d’avoir fait la découverte du siècle. S’ils savaient…. remplacer la nature pas des robots lobotomisés…. c’est ce qu’on est en train de vous faire aussi, petits d’hommes sans cervelle.

  19. 🙁 La connerie humaine n’a vraiment pas de limite. Quel monde de merde! Vivement que tout s’écroule.

  20. Je ne sais pas trop qu’en penser….

    Rationnellement, j’essaie de me dire que ce n’est pas trop douloureux pour la vache, et que ca peut lui sauver la vie.

    D’un autre côté, c’est tout de même assez impressionnant…

    C’est du vrai bizarre, en tout cas….

  21. J’habite Clermont Ferrand et j’ai vu ces vaches de mes propres yeux puisqu’elles sont en liberté, dans un champs de l’INRA à Theix. Donc oui elles existent vraiment et l’INRA ne les cache pas!!!

  22. « Savoir et croire, est-ce la même chose, à ton avis, ou bien la science et la croyance sont-elles distinctes? »

    Je suis vétérinaire et travaille régulièrement sur ces animaux.

    Déjà il faut savoir que ces vaches ne souffrent absolument pas ! Leur espérance de vie est même de 50% supérieure aux autres vaches, car leur cannule apporte une valeur supplémentaire à ces animaux, et on fait tout pour les garder longtemps dans le troupeau.
    Elles sont d’ailleurs bichonnées chque jour, on en prends le plus grand soin.
    Connaissez-vous un seul vétérinaire qui accepterait que l’on fasse souffrir des animaux ? On s’est bien engagé pour faire justement l’inverse !

    Les gens qui écrivent sur ce forum peuvent croire n’importent quoi, ce qui est plus inquiétant est qu’ils osent l’écrire (certains imaginaient bien la fin du monde en 2000 et le disaient haut et fort alors…)

    Le rumen (=la panse) des ruminants est une énorme cuve à fermentation (~150 litres, donc comme une petite baignoire, donc oui on peut y mettre un bras… ça occupe la majeure partie de la cavité abdominale du ruminant), remplie de bactéries et de protozoaires qui permettent entre autre la valorisation des fourrages. Notre système digestif humain est incapable lui de valoriser de cette façon l’herbe car nous n’avons pas cette cuve embarquée, alors pas d’anthropomorphisme s’il vous plaît !

    C’est effectivement comme un tonneau qui est dans la vache, et qui fonctionne de manière autonome.etant donné que ce qui se passe dedans est très complexe, il nous faut mettre un bouchon vers l’extérieur pour parfois prélever le contenu de ces fermentations. (Sur la vidéo d’ailleurs, on voit nettement du foin en cours de digestion à l’intérieur).
    Cela nous permet de mieux comprendre ce qui se passe dans cette cuve.

    Imaginez, une vache est tout de même un être fatastique permettant de transformer l’herbedes champs en lait ! qui nourrit l’humanité !

    Ces études me permettent d’étudier les pathologies digestives que l’on rencontre en élevage, pour trouver le moyen de les éviter, est-ce honteux de vouloir trouver des solutions à proposer aux éleveurs pour que leurs vaches ne souffrent plus de pathologies digestives ??? diriez-vous la même chose pour les gastro chez l’humain ?

    Ainsi on aide les animaux à MIEUX produire (les recherches optimisant la qualité sont aujourd’hui largement majoritaire (par rapport à celles visant la quantité) aujourd’hui à l’INRA.

    Ceci dit au cours du siècle précédent, ces recherches ont bien évidemment permis d’augmenter la production de nos ruminants et HEUREUSEMENT ! car après la 2nde Guerre Mondiale, il ne faudrait pas oublier que l’Europe crevait de faim ! Les éleveurs avaient en moyenne 2 ou 3 vaches produisant 1500 L de lait par an. Aujourd’hui, en France, ils en ont en moyenne 45 vaches laitières, qui produsent entre 8000 et 11.000 L par an (et certainement pas 100.000 comme l’ont écrit ici certains naïfs).
    A votre avis à quoi est dû cette progression ? sinon à la recherche agronomique ???

    Alors lorsque les rayons des supermarchés débordent et que nos assiettes sont bien pleines, oui on peut s’attarder à blâmer cette productivité, mais est-ce tout à fait honnête ?

    L’INRA a été le principal acteur de cette progression…et encore aujourd’hui pour limiter les émissions de méthane (ça c’est MIEUX produire); émissions qui sont toutefois liées à ces fermentations ruminales, et qu’on ne pourra qu’un peu réduire, mais jamais stopper, car si il n’y a plus de méthane c’est qu’il n’y a plus de fermentations et donc les animaux ne mangent plus ..; et meurent). Alors oui on travaille à les réduire, mais les gaz à effet de serre lié à cette production sont minimes comparés aux quantités émises par l’industrie ou le transport… et avec ça les vaches nourrissent l’humanité…alors faites-vous votre opinion !

    en espérant que le discours de quelqu’un qui connait son sujet parce qu’il travaille dessus chaque jour aura un peu plus d’impact que celui des orateurs précédents.
    Cordialement.

  23. Merci beaucoup pour ces explications scientifiques, et merci aux gens qui expriment un avis constructif. Et aux ignares et autres abrutis qui écrivent en langage SMS et qui n’ont que le mot « fake » (canular) à la bouche et les défenseurs extrémistes des animaux, j’ai honte de vous côtoyer, des gens comme vous ne devraient pas avoir le droit de voter, vous n’êtes pas capables d’utiliser votre cerveau, de réfléchir un peu.

  24. :-C si je trouve l inventeur de cette merde
    je peut te garantir que je le transforme en rosette

  25. merci … euh veto .. c’est surement pas ton nom ni ton pseudo mais merci très instructif … et merci a tout les ignares comme dirais l’autre … vous m’avez mis le sourire aux lèvres par votre mauvaise fois et votre ignorance ( d’où le ignares) enfin surtout le dernier il arrive après la guerre mais il tire dans le tas ^^
    je confirme que c’est a coté de Clermont ferrent en France … enfin il y en a labas j’en ai pas vue personnellement mais je connais quelqu’un … bref vous vous en foutez … mais d’après mes source il y a aussi des lama à hublot. …
    enfin voila je vais finir par merci a tous soit pour avoir instruit pour les un et pour m’avoir bien fait marré pour les autres

  26. Je comprends tout à fait que la science doit faire des progrès…
    Mais je trouve ça « contre nature ».
    Les vaches ont existés bien avant nous et elles n’ont pas besoin de cet hublot pour vivre …
    Les vaches de ma région vivent sans hublot et sont heureuses de pouvoir prouter l’herbe tranquillement dans nos montagnes…
    Pour moi, les vrais fermiers sont ceux qui font leurs métiers avec passion et en respectant les traditions…

  27. Quand au véto si fier de son activité je propose qu’on lui mette un hublo sur le crane et sur sa cage thoracique voir si on peut découvrir des tracesd’empathie et d’humanité en lui. Quant à ses explications de sauveur du monde elles me font bien rire il n’est que le maillon d’une chaine qui traite l’animal comme une machine et le serviteur d’industriels qui veulent faire toujours plus de profits en faisant produire plus à l’animal pour rejeter le surplus des quotas dans les égouts. Monsieur le véto vous êtes un menteur vous ne sauvez pas l’humanité de la faim, depuis le temps que l’industrie alimentaire utilise ces arguments elle aurait pu redistribué cent fois les surplus. La vérité est que vous engraissez votre compte en banque et celui de vos comparses. Vous êtes une honte pour votre profession. Vive les VRAIS agriculteurs qui aime leur bête et pas ces megele des champs.

  28. Mais bien sûr Marie….
    tout le monde il est méchant dans ce monde capitaliste, viiiiiite revenons à l’âge de pierre.
    Et si la recherche ne s’occupait pas d’améliorer les productivités, que mangerions-nous? L’INRA est un institut de recherche public et comme tout institut de recherche public, le profit n’est pas une priorité. (même s’il est nécessaire au fonctionnement des laboratoire)
    Si vous ne voulez pas du progrès, allez chez les Amish…
    Bien sûr que la science utilise des animaux pour avancer, mais préfériez vous que ce soit sur vous ou vos enfants que les tests soient faits? D’ailleurs dans ce cas là l’étude a pour but d’améliorer l’alimentation des vaches, de quelle façon faut-il travailler alors?
    Tenez j’ai une solution palliative au hublot: on prend un échantillon de 30 vaches sur lesquelles on fait l’étude, à chaque test nécessaire, on tue une vache et on l’ouvre afin de pouvoir voir le contenu de son estomac… n’est ce pas une bonne idée???
    Oui bien sûr moi aussi je suis un méchant du monde scientifique et pire encore… je tue des souris tous les jours. Quel monstre alors!!! Mais si un jour vous développez des tumeurs cancéreuses, ne serez vous pas ravie que des souris aient été sacrifiées pour évaluer les traitement qui vous seront administrés….
    Facile de tout critiquer mais encore faut il être rationnel et parler de ce que l’on connait.
    Marie, je vous attend au labo, nous avons une nouvelle molécule à tester et comme il faut épargner les souris nous avons besoin de vous pour pouvoir faire avancer la recherche pharmaceutique et sauver des vies.

  29. Si on peut douter de l’interet d’une telle pratique, sachez que c’est avant tout pour pouvoir mieux nourrir nos futurs steaks.

    N’epèche qu’avant que la technique soit au point, ils ont du faire plein de barbecue à l’INRA ^^

    perso ça ne me derange pas de savoir ce qui ce passe dans mon steak (ou ma bouteille de lait) … les vaches c’est pas juste fait pour les carte postale ou faire des trous dans couche d’ozone

  30. CITATION : « Mais bien sûr Marie….
    tout le monde il est méchant dans ce monde capitaliste, viiiiiite revenons à l’âge de pierre. »

    REPONSE : L’archetype de la réponse d’un abruti complet. Dès qu’on critique le progrès, c’est pour soi-disant « retourner à l’âge de pierre ». Lamentable comme argumentaire, mais malheureusement très très répandu.

    CITATION : « Si vous ne voulez pas du progrès, allez chez les Amish… »

    REPONSE : Nan, j’ai une meilleure idée : vous, allez sur mars, et ne nous cassez plus les ***.

    Alors, ça vous plaît comme réponse? Ou on peut faire mieux?

    Donc, on reprend : science sans conscience c’est que ruine de l’âme. Ca signifie qu’on ne prend pas les êtres « inférieurs » (parce que c’est le cas, désolé, mais quand on considère qu’on préfère charcuter une créature plutôt qu’une autre, c’est qu’on la considère inférieure) pour faire avancer sa science.

    Ca signifie que oui, on prend des humains pour tester. D’ailleurs c’est un job que certains prennent le risque de faire. Et si malheureusement on a personne sous la main, bein on arrête. Point.

    Le progrès n’est marqué sur aucun calendrier, il n’y a pas de date limite, pas la peine d’essayer nous faire croire qu’on serait en retard de quoi que ce soit en arrêtant quoi que ce soit.

    Pour en revenir à l’histoire des créatures inférieures, essayez juste d’imaginer 30 secondes que des êtres plus évolués que nous arrivent sur notre planète… et se servent de nous pour nos expériences.
    J’espère que vous aurez le courage de maintenir vos opinions et de sourire bien calmement pendant qu’on vous charcute et qu’on vous éloigne des vôtres.

    L’arrière goût de tout celà c’est que mourir ne fait peur qu’à ceux qui charcutent pour aller plus vite. Personnellement non, je ne suis pas content qu’on me traite une tumeur en sachant que pour cette grâce on aura sacrifié des milliers de créatures. Celà me rappelle fortement d’autres sacrifices fait au nom du salut, dont l’histoire de l’humanité a déjà souffert.

    Je préfère de loin quitter un monde d'idiots, qui n'ont comme seul argumentaire que "si c'est pour régresser à l'âge de pierre".

    Parce que ces gens là font partis de ceux qui se cachent derrière ce prétexte pour rendre notre vie plus crade, plus stressantes, plus dangereuse et plus absurde, comme par exemple quand ils prennent leur bagnole pour satisfaire des pseudo besoins crées de toute pièce précisémment par l’utilisation de celle-ci, ou pour aller à leur boulot (de charcuteur?) qu’ils ont choisi sans penser à faire autrement pour y aller, ou à exercer autrechose pour simplement ne pas avoir à utiliser de moyens justement… regressants.

    Rien ne presse, ou si c’est le cas, rien ne nous oblige à sacrifier des créatures. Nous sommes bien assez nombreux pour nous utiliser comme cobaye. Et oui j’assume qu’on vienne me demander d’en être un, si toutefois ce qui est étudié me parait justifié. Nous avons assez de capacités intellectuelles pour imaginer que si nous n’aimerions pas être les créatures inférieures cobayes de créatures supérieures néayant aucun égard pour nous, alors nous pouvons appliquer le schéma aux « animaux » qui nous entourent sur cette planète. Encore une fois, rien ne presse surtout si c’est pour faire des erreurs collatérales regrettables d’un point de vue éthique.

    Revenons-en à nos vaches laitières : on peut simplement ne pas consommer de lait, ou beaucoup moins. ca s’appelle PENSER A LA SURPOPULATION ET SIMPLEMENT A NOS HABITUDES GASTRONOMIQUE (je trouve plutôt bien placé le « astronomique » dans ce mot).
    En clair : plus on est, plus on doit réfléchir comment agir, et donc faire des concessions. Ca commence par ce qu’on consomme, déjà.

    Donc questions intelligente : on fout des hublots dégueulasses sur des pauvres bestioles simplement pour « faire avancer la science » ou pour contenter des consommateurs qui ne pensent pas à freiner leur consommation, que ce soit à l’égard de leur nombre croissant ou simplement du sort de créatures « inférieures »? Ou bien encore pour des raisons de rentabilités?
    Allo? Allo? Régrès? Âge de pierre? Vous êtes qui pour décider de la vitesse à laquelle nous allons? Vous êtes qui pour ne pas décider de faire un pas en arrière quand un pas de trop en avant a été fait?

    J’espère que si on me répond, ça sera en reprenant les arguments ci-dessus.

  31. « et les défenseurs extrémistes des animaux, »

    C’est marrant quand même d’être contre les extrêmes, quand on en fait partie soi-même.

    Oui, si vous avez l’habitude de verser le contenu d’une salière dans votre repas, une personne qui n’en met qu’une pincée ou qui n’en met pas du tout sera poru vous un extrêmiste.
    Mais ne seriez vous pas le vrai extrêmiste, et la personne dont vous en accusez le caractère en réalité une personne plus sensée que vous?

    C’est toujours la même histoire : dès qu’on se met à être éthique, raisonnable et jusqu’au-boutiste, on se retrouve avec des considérations à la légère.

    Avez-vous réfléchit à deux choses très importantes :
    – la vie n’est-elle pas faite pour en rester à un certain stade, éthique?
    – doit-on vraiment dépasser ce stade, ou sommes-nous simplement des trouillards qui avons peur de la mort.

    En admettant que je soit atteint d’une maladie dégénératrice de mon système nerveux, qu’est-ce qui m’empêche d’avoir le courage de me constituer comme cobaye pour me guérir, plutôt que de charcuter des souris?

    En quoi la recherche scientifique/médicale se permet-elle de prendre les devant sur le choix des patients à être cobayes ou non? En quoi se permet-elle de s’affranchir d’une éthique pour en favoriser une autre moins logique? 😐

    Est-ce éthique que de considérer a priori que l’être humain n’a pas à tester ses expériences sur ses propres congénères, ni à le lui demander et à s’en tenir qu’à cette possibilité là?

    Non, vraiment, je ne comprend qu’une seule chose : nous considérons que nous pouvons sacrifier des créatures qui ne l’ont pas choisi.
    J’ai hâte, vraiment hâte que des être évolués venant d’ailleurs se permettent le culot de régresser temporairement à notre stade pour nous apprendre les bonnes manières.
    Car il s’agit là ni plus ni moins que de rigueur de raisonnement et de courage.

    Il semblerait justement que ceux qui se prétendent maître en la matière ne fasse en réalité partie que des 99,99999…% de cette masse humaine qui a un raisonnement tronqué, profondémment révélateur d’un refoulement de l’intelligence.
    Oui, être intelligents ça implique d’être impartial et de cogiter quotidiennement. Ca n’est pas l’enfer, du moins ça ne le sera jamais autant que de faire le travail à moitié et de construire un mon pseudo-abouti, à un rythme prétendument justifié.

  32. je ne suis pas citadin, j’ai grandi au milieu des champs a cote de la ferme de mon oncle… et egalement, j’aime les animaux!

    bizarrement je suis partager sur ce que l’on fait a ces vaches.
    d’un cote, ca fait un truc de plus non naturel dans l’exploitation agricole, d’un autre, on veut des rendements meilleurs, au nom du prix des produits (tout le monde s’en plaint) donc un productivite et une baisse de la mortalite des vaches peuvent pousser a ca.

    si vous etes choquer par mes propos, pensez a la chose suivante:
    nous consommons des produit issue de l’agriculture, de braves bete elevees et abattues avec amour!
    et oui ce ne sont pas des animaux de compagnie, ce sont des des produits alimentaires.
    ces trucs vivent pour nous alimenter, et si ils peuvent le faire en utilisant moins de ressources et bien pourquoi pas!
    aujourd’hui nous sommes capables de mener de front deux type d’agriculture, une de qualite et une de production de masse.

  33. 😉 Perso je trouve cela étrange mais je comprend la neccessité de ce genre d’étude. Ici en belgique l’institut universitaire d’agronomie posséde plusieurs de ces bêtes, je sais que l’un des but de leurs recherches est de faire en sorte que l’animal rejette moins de co² et que sa digestion soit amelioré ainsi qu’une concentration des vitamines dans leurs production de lait. Si ma foi elle ne souffrent pas, je ne m’y oppose pas. J’ai vu a laa télé pratiqué un prelevement par le fameux hublot, le vétérinaire plonge presque tout son bras et la vache ne réagit même pas, elle broute paisiblement et n’est pas attachée, donc preuve que ce n’est pas douleureux pour elle.

  34. Productivité, nous ne connaissons plus que cela…
    le jour où on nous implantera une puce sous la peau pour notre « productivité » ou notre « sécurité », tout le monde se rebellera pour sa liberté individuelle.
    Sachez mes chers vetos, que les vaches aussi méritent amour et liberté, comment osez vous les charcuter par souci de productivité (qui est souvent synonyme de non qualité) !
    Les sols sont entrain de mourrir, la biodiversité aussi, tout ça au nom du progrès. HONTE à vous qui défendez ce genre de projet.
    On parle d’allongement de l’espérance de vie, mais on ne prends pas en compte que les gens qui ont 80 ans maintenant ont mangé sainement jusqu’à leur 50 ans, NOUS nous vivrons pas plus de 50 ans mort de cancer ou autre maladie créée grace à votre progrès alimentaire. Faire de la bonne nourriture n’est pas revenir à l’age de pierre, c’est être intelligent.

  35. bonjour,

    Je connaissais le projet de cette absurdité mais je n’avais pas suivi l’évolution de la réalisation car j’ai toujours été contre de telles absurdités inutiles et contre nature.
    Durant ma carrière d’ingénieur, jai vu beaucoup d’absurdités toutes plus farfelues les unes que les autres mais celle ci est de taille. Je me demande vraiment ce qui se passer dans un cerveau humain pour en arriver à de telles conneries. Je pense qu’il y a tant de choses plus utiles et urgentes que de telles réalisation dignent de la psychiatrie.
    Je ne vais pas polémiquer sur les atrocités de la vivisection car tout a été dit et d’autre le feront mieux que moi.
    En tant que scientifique, je ne crois pas que la vie sortira des laboratoires de plus en plus sophistiqués mais contre nature.
    La vie c’est la nature et elle s’observe dans le milieux originel en respectant les lois imposées par cette nature ou tout fonctionnait en parfaite symbiose jusqu’a ce que l’humain mettent des grains de sable dans les rouages en voulant faire mieux que la nature elle même et au risque de choquer certains, je dirais: mieux que le créateur lui même.
    La chimie, je n’y crois pas et je n’y croirai jamais car les molécules de synthèse sont un échec total dans tous les domaines de la vie. Tous les produits alimentaires de syntèse et les médicaments ont des éffets secondaires sur la vie, on soigne d’un côté et on détruit d’un autre et personne ne pourra me contredire car c’est la réalité bien connue. Je n’appelle pas cela de l’évolution mais de l’involution. Les maladies des humains et desz animaux ont toutes une cause et c’est cette cause qu’il faut rechercher pour la supprimer. L’humain, comme tous les animaux et les végétaux ont une alimentation spécifique précise en fonction de leur anatom-pysiologie digestive et bien respectons cette spécificité et on aura pas besoin de mettre des hublots sur l’abdomen des vaches. Si nous n’arrêtons pas notre folie, nous verrons bientôt des humains avec des hublots sur le ventre ou ailleurs. Je possède un livre écrit en 1937 dans lequel il est écrit: un jour nous donnerons de la viande à manger aux vaches et ce jour là, elles deviendront folles, c’est bien ce qui est arrivé semble t-il avec les farines de viande mais que ne ferait-on pas pour alimenter les banques et la bourse internationale, tout est dans cette phrase.

  36. réponse à Ledide 1971

    Bonjour,

    Ne croyez vous pas qu’on ferait mieux d’arrêter la pollution industrielle tous azimuts avant d’aller mettre des hublots sur les vaches pour voir le CO2 que dégage leur digestion, méditez sur cette phrase et nous en reparlerons si vous voulez merci à vous de prendre le temps de réfléchir

  37. Réponse pour Faby

    Bonjour,
    Tant que vous prendrez les animaux pour du matériel ou des produits alimentaires abbatus avec amour, l’humanité ne sera pas sur le chemein de l’évolution, nous resterons sur la voie du matérialisme pur. Moi aussi, je suis d’origine rurale et j’ai travaillé des années à la ferme avant de terminer mes études et je suis fier aujourd’hui d’avoir été agriculteur mais je n’ai jamais considéré les animaux comme des produits alimentaires abattus avec amour. Je vous invite à aller visiter un abattoir et à bien observer le comportement des animaux avant qu’ils soient assassinés car c’est de l’assassinat dans toute sa négation. Les animaux sont avant tout des êtres vivants qui communiquent entre eux par un langage spécifique, ils souffrent comme nous, ils saignent comme nous et ils pleurent aussi comme nous. Permettez moi sans vouloir vous vexer, de vous dire que vous venez d’origine rurale certes mais que vous n’avez pas beaucoup observé les animaux car vous auriez un autre point de vue sur le problème. Je peux vous assurer que les animaux sentent où ils vont et ce qu’ils vont subir et ce n’est pas avec amour croyez moi mais comprendre un animal demande une certaine sagesse d’esprit et une remise en cause profonde de nous même, il faut accepter l’innaceptable et comprendre l’incompréhensible pour arriver à cette évolution culturelle. Personnellement, je ne pense pas que la viande soit une bonne nourriture pour l’homme bien au contraire, un produit obtenu par l’assassinat, le stress et la souffrance, ne peut que redonner les mêmes choses par sa consommation. Pour terminer, je vais vous poser une question: A t-on le droit d’assassiner les animaux pour se repaître de leur cadavre, posez vous cette question et votre conscience vous répondra, vous me direz la suite. Merci de prendre la peine de me lire et de me répondre.
    Je vous invite à lire Alphonse de Lamartine certains passages sont édifiants sur le sujet. J’ai beaucoup étudié la nutrition humaine et animal dans les universités françaises et étrangères et la synthèse que j’en ai faite est que l’humain n’a pas besoin de manger de la viande pour être en bonne santé bien au contraire, nous ne sommes et ne serons jamais anatomo-physiologiquement des carnivores.

  38. Oh oui contre nature ……. quand je lis que ces expériences sont faites afin de mieux nourrir les bêtes avoir une meilleure production , un meilleur rendement ??? les vaches n’ont toujours eu besoin que de bons pâturages à arpenter et un peu d’attention, elle nous donnaient alors du bon lait et parfois de la bonne viande, juste ce qu’il nous fallait pour vivre………..
    alors avant de chercher à mieux réorganiser le futur, et en vouloir toujours plus, pensons aux erreurs que nous avons commis pour être obligés d’en arriver là, revenons et la réalité, au bon sens et retournons nous sur notre passé, notre vécu et notre savoir qui n’est pas encore si loin, dépêchons nous avant de l’oublier, revenons à la vraie nature des choses, de la vie, de l’humain et de l’animal

  39. 😯 :-/ 🙁 Ces sourds n’entendent que le fracas de leur cahos interieur. A force de ne pas vouloir entendre, ils ne peuvent plus comprendre. CASSANDRE, ma soeur, ne t’était-il pas pénible de savoir sans faire savoir?
    Mais que fait José Bové?
    Ces hublots valent bien un démontage de macdo.
    Plus sérieusement, nous sommes quelques uns à observer le lent suicide de notre humanité sans rien pouvoir faire. etre spectateur de notre désordre nous rend-il coupable? Sûrement!
    Souvent, je me surprends à rêver à cette capacité que la Terre doit avoir à se régénérer, une fois que nous ne serons plus là.
    Nous aurons certainement changé des choses à jamais, mais je crois que notre planète s’en arrangera et saura en tirer parti; Il faut juste attendre un peu que nous nous soyons auto exterminés et le droit naturel; l’ordre cosmique reprendra sa place.
    Alors arrivera une nouvelle espèce médiocre, peureuse, meurtrière, irresponsable et prétentieuse, elle recommencera à combattre le Juste, et à son tour la vie l’ejectera de sa sphère et renouera dans un cycle eternel avec son instinct du Beau.
    AH! Zut! j’oubliais le nucléaire… plus killer, tu meurs
    c’est peut-être ça la fin

  40. Ça recommence d’ailleurs avec mon histoire de vue du sang : je ne voulais pas dire que Cro Magnon était insensible à la souffrance de ses semblables, simplement qu’il relativisait, lui, parce que l’expérience lui apprenait vite à faire la différence entre une égratignure et une blessure fatale. Il ne « tournait pas de l’œil » à la vue de la moindre goutte de sang

  41. Bonjour,
    je reviens sur ce site et l’expérience de cette vache me paraît de plus en plus absurde et inutile sauf pour la rentabilité de la bête qui devient non plus un être vivant mais une simple machine à produire et on nous parle de civilisation et bien bravo la conscience humaine. Science sans conscience n’est que ruine de l’humanité. Dans la conjoncture actuelle, dirigée par une technocratie sans aucune expérience de terrain et n’ayant aucune connaissance des réalités, je pense qu’il y a beaucoup mieux à faire que de s’amuser à mettre des hublots sur la panse des bovins pour voir ce qui s’y passe. L’agriculture est actuellement dans une mauvaise passe, les petits agriculteurs ne peuvent plus vivre sur leur exploitation et disparaissent en masse chaque année, les meilleures terres agricoles sont vendues aux promoteurs pour y construire des lotissements et des usines et la fête continue. On met du béton partout et on s’étonne des inondations par la suite. L’agriculture est une profession qui doit suivre et respecter les lois de la nature mais comme nous avons l’esprit tordu, nous voulons nous substituer à la nature car nous pensons qu’elle est mal faite alors nous cultivons à grand coup de produits chimiques qui détruisent tout mais en s’en fiche car il faut trouver de l’argent par tous les moyens. A ce rythme, nous obtenons des produits dévitalisés, carencés, remplis de molécules de synthèse non dégradables par les cycles naturels et pathogènes. Les rivières sont remplies d’oestrogènes de synthèse provenant des contraceptifs à tel point que les poissons changent de sexe, les légumes en sont également remplis plus des médicaments que nous sur consommons chaque jour, médicaments de synthèse bien sur. Ces médicaments sont pas dégradables par l’organisme humain comme toutes les molécules de synthèse et se retrouvent dans les stations d’épurations qui sont vidées de temps en temps et le contenu est déversé dans les terre agricoles, voila ce que nous mangeons aujourd’hui. On commence à parler des médicaments de synthèse et de leurs effets toxiques sur l’organisme mais on ne parle pas souvent des produits phytosanitaires qui sont répandus par milliers de tonnes chaque année. L’espèce humaine se cancériser un peu plus chaque année mais rien ne change et on ne se pose pas les vraies questions, on continue sur les mêmes erreurs en espérant que de nouveau la chimie meurtrière résoudra les problèmes, grossière erreur, la chimie ne résoudra rien car elle ne peut trouver que des compromis mais la nature n’accepte aucun compromis car elle est la plus forte. Il serait temps de prendre conscience de se nous sommes réellement sur cette terre et de faire preuve d’humilité car nous ne sommes pas grand chose, un simple passage et le pèlerinage est court, trés court et par nos erreurs nous l’écourtons encore.

                                  J.TURCHET   Ing. Agro
  42. J’ai lu beaucoup de choses précédemment! Au moins ça fait réfléchir et c’est le mieux que l’on puisse faire!
    Vous savez, i ly a des limites que l’on doit fixer dans l’expérimentation! et le pb il me semble est de savoir à quel moment il ne faut pas aller plus loin! C’est peut être de l’ordre de l’instinctif! De l’ordre du sacré??? C’est ce qu’on fait dans le domaine de la génétique et des manipulations génétiques. Où s’arrêter? le nucléaire a permis des avancées dans le domaine de la santé pour scanner le corps. Mais on a aussi développé le nucléaire militaire! Si on avait dit à Marie Curie : là stop! Il faut arrêter. Peut être n’aurait on pas la bombe aujourd’hui et on aurait développé d’autres technologies pour voir le corps ! Bien sûr à l’époque on ne se posait pas ces questions. Aujourd’hui on sait que l’humain est capable de faire d’horrible afin de s’enrichir ! Nous avons un cerveau malade! Ce que je dis est assez simpliste j’en conviens! Mais sans rentrer dans l’obscurantisme il y a des domaines où l’on sent qu’il ne faudrait pas aller! et ce type d’expérimentation sur ces vaches me semble dangereux, même si cela permet des avancées. On sait ce qui se passe dans la panse d’un herbivore! On peut faire tous les prélèvements sur des animaux qu’on a abattus. N’ouvrons pas cette fenêtre (bovine) qui pourrait donner envie à des fous par exemple de remplir dirctement l’estomac des bovins pour obtenir du lait plus rapidement !.Développons plutôt la possibilité de fabriquer ce lait artificiellement si cela est nécessaire pour nourrir l’humainté! Mais là aussi c’est dangereux sans doute. Alors gardons le sens du « sacré » ( sans aucune connotation religieuse) ! quitte à faire quelques erreurs et ne pas tout explorer! C’est un point de vue qui en vaut un autre. Bien à vous!

  43. les vegetaliens sont à l’agonie? ne pas manger de viande ni tout ce qui provient des animaux est tout à fait faisable, il faut arrêter de dire n’importe quoi! du lait de synthèse? bientôt la viande de synthèse (c’est en préparation il me semble) Que faites vous de tout ce qu’il y a dans les céréales, légumineuses… Nous serions seulement en manque de vitamine B12 et des compléments alimentaires existent ! Il faut arrêter de considérer l’animal comme la seule façon de se nourrir! Laissez les vaches tranquille bon sang et allez manger du tofu! Les vaches ne sont pas aidées, on ne les comprend pas, elles pourrait très bien souffrir mais on ne le voit pas et surtout, on ne veut pas le voir. il suffit qu’un con dise « elle ne souffre pas » pour que tous les cons qui suivent le croient sur parole…. Qu’est ce qu’ils en savent de la souffrance de la vache puisqu’ils ont même besoin d’explorer (soit disant) ce qui se passe pendant leur digestion….j’ai qu’une hate, c’est que l’être humain se fasse balayer de la surface du globe, c’est tout ce qu’il mérité, du vent du balais lui et toute sa connerie !

  44. les vegetaliens sont à l’agonie? ne pas manger de viande ni tout ce qui provient des animaux est tout à fait faisable, il faut arrêter de dire n’importe quoi! du lait de synthèse? bientôt la viande de synthèse (c’est en préparation il me semble) Que faites vous de tout ce qu’il y a dans les céréales, légumineuses… Nous serions seulement en manque de vitamine B12 et des compléments alimentaires existent ! Il faut arrêter de considérer l’animal comme la seule façon de se nourrir! Laissez les vaches tranquille bon sang et allez manger du tofu! Les vaches ne sont pas aidées, on ne les comprend pas, elles pourrait très bien souffrir mais on ne le voit pas et surtout, on ne veut pas le voir. il suffit qu’un con dise « elle ne souffre pas » pour que tous les cons qui suivent le croient sur parole…. Qu’est ce qu’ils en savent de la souffrance de la vache puisqu’ils ont même besoin d’explorer (soit disant) ce qui se passe pendant leur digestion….j’ai qu’une hate, c’est que l’être humain se fasse balayer de la surface du globe, c’est tout ce qu’il mérité, du vent du balais lui et toute sa connerie !

  45. Quand le dernier arbre aura été abattu, quand la dernière rivière aura été empoisonnée, quand le dernier poisson aura été pêché, alors on saura que l’argent ne se mange pas. Geronimo.

  46. J’ai déja vu des vaches comme ça ici chez nous en Belgique, et honnêtement elles se comportent comme toutes les autres vaches, elles mangent autant et n’ont pas l’air plus stressées, n’ont pas l’air de souffrir 🙂 Et pourtant, étant étudiante en vétérinaire, je vous assure que c’est la première chose que je regarde quand je vois un animal: « a-t-il l’air heureux, ne souffre-t-il pas »? Je pense que c’est une pratique impressionnante et qui donc fait réagir, mais aller une fois caresser le bout du museau d’une de ces vaches et vous verrez qu’elles ne souffrent pas du tout de ce bouchon! Après, à quoi sert-il exactement? A bcp de choses… immorales ou pas, c’est difficile de juger quand on ne comprends pas ou qu’on ne connait pas le but et les finalités… d’autres animaux souffres plus de la main de l’homme et sont pourtant présent dans nos maisons: des bouledogues au nez tellement aplatis par la sélection qu’ils n’arrivent plus à respirer normalement, des bergers allemands tellement sélectionnés qu’ils souffrent d’arthrose et de dysplasie de hanches… je ne sais pas ce qui est le pire :/

  47. Bonjour,,

    Je reviens sur ce site et je voudrais simplement poser une question aux personnes qui pensent que la pose d’un hublot sur le ventre d’une vache ne la perturbe pas, à ces personnes, je demande si elles accepteraient de se laisser poser un hublot sur le ventre pour voir ce qui se passe à l’intérieur, pourrions nous être un peu sérieux pour une fois. Les vaches n’ont pas besoin que la cupidité humaine leur pose des hublots sur le ventre, elles ont besoin d’un peu de compassion et de respect tout simplement.

    J.TURCHET

  48. Bonjour,,

    Je reviens sur ce site et je voudrais simplement poser une question aux personnes qui pensent que la pose d’un hublot sur le ventre d’une vache ne la perturbe pas, à ces personnes, je demande si elles accepteraient de se laisser poser un hublot sur le ventre pour voir ce qui se passe à l’intérieur, pourrions nous être un peu sérieux pour une fois. Les vaches n’ont pas besoin que la cupidité humaine leur pose des hublots sur le ventre, elles ont besoin d’un peu de compassion et de respect tout simplement.

    J.TURCHET

  49. Je répond à ton message pour te dire que cela ne la perturbe pas et que certaines personne ont parfois des ouvertures(plaie) laissant une vue sur les entrailles et, elles ne s’en portent pas plus mal ( je ne pense plus que c’est d’actualité m’enfin ) on fait ça depuis très longtemps , et si on le fait , c’est pas pour le plaisir mais c’est que c’est nécessaire.

  50. Personne n’est dans la peau de l’animal pour savoir ce qu’il ressent, il n’est peut être pas perturbé en apparence mais qui peut dire ce qui se passe au niveau vibratoire, la vie n’est faite que de vibrations qui actionnent toute nos cellules, personne ne pourra nier que les cellules sont polarisées, si cette polarisation s’inverse la cellule devient anarchique et ne répond plus au contrôle normal des informations reçues , on en connait la suite. Les vaches n’ont pas attendu d’voir des hublots sur le ventre pour savoir ce qu’elles doivent manger. Toutes ces manipulations diaboliques n’ont qu’un seul but: la production maximum, l’animal devient une machine à produire mais cette hyperproduction épuise rapidement l’animal qui ne vit pas très longtemps, savez vous combien d’années vivent les vaches des ces fermes qui en réalité ne sont que des usines agricoles. Les vaches ne sont pas faites pour vivre dans ces conditions mais pour vivre dans la nature comme elles le désire. Si je parle ainsi c’est que j’ai une expérience derrière moi mes arrières grands parents, mes grands parents, mes parents étaient agriculteurs, tout jeune, j’ai baigné dans le travail de la ferme avec les animaux, j’ai grandi dans cette ambiance mais j’ai surtout pratiqué. Avec l’expérience que j’ai je suis en droit d’affirmer certaines choses sans aucune prétention et j’ai toujours été contre l’agriculture industrielle car la qualité des produits biologique est vraiment lamentable. L’agriculture industrielle a vidé les campagnes des petites fermes et surtout des agriculteurs traditionnels qui produisait de bons produits. L’humain voudrait adapter à la nature à ses caprices et ses fantaisies mais la natures à ses lois et elle n’accepte pas nos artifices mais comme nous avons la tête dure nous ne voulons pas comprendre et nous continuons à tout détruire, on commence à en voir les résultats.
    Dés que l’humain veut changer les rythmes biologiques de la nature les problèmes apparaissent. Il n’y a qu’a regarder ce qui se passe avec l’apiculture et les abeilles qui disparaissent d’année en année avec des productions de miel catastrophiques, on n’est même allé jusqu’à inséminer les abeilles, j’ai fait partie de ces gens à une certaine époque mais j’ai vite fait marche arrière et revue ce que je croyais bien cat les problèmes ne se sont pas fait attendre. Aujourd’hui, il devient de plus en plus difficile de trouver du miel et du pollen exempt de phytosanitaires mais ici aussi on n’a rien compris et la fête continue.
    En conclusion je crois sincèrement que les hublots sont inutiles et très certainement traumatisant pour l’animal même si on ne le perçoit pas ceci est mon avis personnel, arrêtons de prendre les animaux pour des machines à produire, tout comme l’humain d’ailleurs qui n’est plus considéré comme tel mais comme, lui aussi, comme une simple valeur économique qui doit être rentable qu’an elle ne l’et plus on la jette au chômage, belle mentalité.

    J.TURCHET ING. agro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *