10 réflexions au sujet de « No comment »

  1. Parce que il arrive souvent que la Chine censure des sites pour les internautes du pays..
    Le site sera toujours accessible pour les gens de l’extérieur, mais pas pour ceux habitants en Chine 🙁

  2. Tu veux qu’on te donne les outils nécessaires? ;-D
    Excellent :-D, mais bon si t’es censuré au moins tu ne feras pas le logo Shanghai 2010 (humour noir)

  3. @Che : Et merde ! ils ont été rapides les cons !
    Je pense que quand je rentrerai en Chine, je vais virer l’article car cela va me saouler de devoir passer par un proxy pour mon propre site !!

  4. En attendant réponse à mon premier mail surTibet + Flamme à Paris, je parcours ton site.
    Passionnant.
    Pour contourner la censure, des universitaires de Toronto ont développé un logiciel libre qu’il suffit d’installer dans un pays libre.
    Il suffit de communiquer un login et un mot de passe à des internautes de confiance dans un pays censuré (la Chine par ex car il semble qu’ils aient déjà censuré le site très subversif qu’est wikipedia) (et pourquoi pas à des censeurs, ça leur permettra d’aller consulter discretos des sites étrangers, mais c’est leur révéler le N° IP).
    Ils peuvent consulter toute la toile mondiale, en utilisant tous les mots censurés et apparement sans risque de se faire repérer car Microsoft et Google ont vendus aux autorités chinoises des équipements qui facilitent le pistage des internautes.
    L’internaute se connecte avec une liaison sécurisée HTTPS que rien ne distingue d’une liaison commerciale classique.
    Ca peut ressembler à celle d’un site de vente de musique en ligne.
    Je n’ai pas regardé dans le détail car je n’étais pas intéressé, mais si ça intéresse quelqu’un, on peut sans doute mettre au point quelque chose.

    La Liberté, c’est une des rares choses qui non seulement ne s’use pas, mais en plus se développe plus on s’en sert.

  5. Merci Thomas Paris pour tes infos. et tes encouragements
    Je réponds à ton mail bientôt, par le biais d’un article d’ailleurs car j’ai eu un débat hier avec des amis sur la situation au Tibet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *