Les 108 stupas du Ningxia

La région du Ningxia est l’un des berceaux de la civilisation chinoise. Les vestiges de Shuidonggou au bord du fleuve Jaune témoignent qu’elle était déjà habitée il y a 30 000 ans. Dans la zone intermédiaire entre la Plaine centrale cultivée et celle où vivent les tribus nomades, on retrouve des objets laissés par les cultures des Xia de l’Ouest et les migrants des régions frontalières qui ont apporté l’islam. Le Ningxia a de nombreux monuments historiques: la nécropole des Xia de l’Ouest appelée les Pyramides de Chine, les 108 stupas près des gorges de Qingtong de formes typiques, les peintures rupestres des monts Helan, la bande forestière créée pour protéger du désert à Shapotou, inscrite par l’ONU sur la Liste des meilleurs ouvrages écologiques du globe, etc…

Aujourd’hui, nous partons entre Yinchuan (la capitale) et Zhongwei, au Sud-Ouest, au bord du désert, pour découvrir les 108 pages (ou stupas).

Reportage en photos

Disposées en 12 rangs dans l’ordre du nombre impair en un grand triangle, les 108 pagodes se trouvent sur le versant du mont Xiakou sur la rive ouest du fleuve jaune, dans la ville de Qingtongxia. A la base des pagodes, des écrits de caractères des Xia occidentaux sur soie furent mis à jour. On en a déduit que ces pagodes furent construite à l’époque des Xia occidentaux.      

Avec des influences bouddhistes et mongoles, ces stupas sont les plus imposantes de l’ère de Genghis Khan dont on ait gardé la trace.

L’architecture ressemble au temple du père Mongol en Mongolie intérieure                       

La zone est en immense chantier, tout est fait pour accueillir des hordes de touristes (pour le moment peu présents). Un canal reliant le fleuve jaune est également en construction pour faire arriver les badauds directement en barque, organiser des tours romantiques.

Le désert avance partout dans la région. Pour le contrer, partout, le gouvernement provincial plante des arbres, sur des routes entièrement neuves, de plus de 4 voies.

Paysage assez impressionnant d’une région désertique, vide, avec des autoroutes neuves, sans voitures, ceinturées de rangées d’arbres

Une réflexion au sujet de « Les 108 stupas du Ningxia »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *