Les pompiers de Pékin

De retour chez moi hier, j’aperçus une foule de badauds, tous sur le pont qui enjambe le 3ème périph est au pont de Shuangjing, en train de contempler un spectacle… connaissant un peu les Pékinois, je me suis dit qu’il devait y avoir un accident de voiture, ou des policiers en négociation avec un coupable de quelconque délit.

Levant les yeux aux ciel, je vis une immense colonne de fumée noire, dépassant d’un bloc de bas immeubles..

Je me suis approché, pour faire comme tout le monde et prendre des photos depuis mon téléphone

Tout d’abord, ce qu’il faut savoir, c’est que les pompiers en Chine sont la dernière roue du carrosse. A l’inverse des gardes des ambassades, l’élite de l’armée, les pompiers sont très peu considérés.

Ce qui m’a impressionné, ce ne sont tant pas les voitures qui s’arrêtaient carrément sur le périph pour prendre des photos, et par là donc créant des embouteillages monstres, que le fait que la zone de l’incendie n’était pas sécurisée. N’importe qui pouvait s’approcher d’aussi près qu’il le voulait de ce restaurant en feu.

S’il y avait eu une explosion, cela aurait été un carnage.

J’avoue qu’une fois avoir fait mon curieux, j’ai vite décampé…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *